Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 10:14

L02.jpgWinter People

Jennifer McMahon

éditions Robert Laffont

2014

 

En 1908, dans une petite ferme du Vermont, Sara Harrison Shea est folle de douleur : sa fille bien-aimée Gertie est morte, tombée dans un puits. La jeune femme ne peut se résigner à cette perte. Après tout, n'habite-t-elle pas près de la Main du Diable, dans cette forêt sombre qu'on dit hanté par les Dormeurs, des êtres revenus de l'au-delà grâce à leurs proches? Or, Sara est bien déterminée à récupérer sa fille... Un siècle plus tard, dans cette même ferme, Ruthie, dix-neuf ans, rentre chez elle pour découvrir que sa mère Alice a mystérieusement disparu sans laisser de traces.

C'est du fantastique de gare, du fantastique écrit pour des mères de famille qui se reconnaîtront dans les différents personnages. Les héros masculins sont quasiment absents du livre et quand ils y sont n'occupent qu'une place mineure. Mais il faut reconnaître que c'est du fantastique efficace. En lisant Winter People, j'ai eu l'impression d'être en vacances : pas de réflexion, pas d'ennui non plus, une histoire qui se lit comme un policier avec quelques passages cependant assez saisissants : la mort du renard, le bruit de pas dans la grotte, la description des bois... J'ai eu une ou deux fois un sentiment de malaise, ce qui est plutôt bon signe. Alors oui, c'est une intrigue assez convenue, oui ça joue pas mal sur la sensibilité féminine et sur quelques clichés de la littérature fantastique (la petite fille mystérieuse, les revenants, la sorcière rejetée...) oui le style est sans éclats (encore que je trouve que l'intrigue mettant en scène Sara est plutôt réussie) mais Winter People n'en reste pas moins un agréable divertissement pour les amateurs du genre, même si je ne suis pas sûre que pour le coup les hommes accrochent autant que les femmes.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires