Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 12:57

L02.jpgNos faces cachées

Amy Harmon

éditions Robert Laffont

2013

 

Fern Taylor, petite rouquine sans éclat n'attire guère l'attention autour d'elle au lycée, éclipsée par sa très jolie amie Rita et par son cousin Bailey, myopathe. Bailey malgré son handicap est son meilleur ami et ils partagent tout ensemble. Fern cependant, nourrie aux romans d'amour et en écrivant depuis qu'elle est adolescente, soupire pour le beau Ambrose Young, le meilleur lutteur du lycée. Aussi, lorsque Rita qui a aussi le béguin pour Ambrose lui demande d'écrire une lettre d'amour pour lui, Fern se soumet volontiers à l'exercice.

A dire vrai, en empruntant ce livre, je m'attendais à une niaiserie abyssale. Pour le coup ça a été une bonne surprise. D'une part parce que, oh merveille, l'auteur renonce à la première personne du singulier et ne nous force pas à entrer dans la peau de l'héroïne et, d'autre part, parce que l'histoire ne se contente pas de mettre en scène une énième romance mais joue sur plusieurs thèmes : la maladie, l'amitié, la guerre, le poids des apparences... Disons que pour un roman ado, il a de l'ambition et pas mal de profondeur. De plus, l'intrigue amoureuse n'est pas totalement irréaliste : si Ambrose prend très vite conscience de l'amour que lui porte Fern, il n'y réagit pas immédiatement, un peu honteux d'avoir l'admiration du vilain petit canard du lycée. Il lui faudra partir de la ville et vivre des événements décisifs pour changer d'avis sur elle.

Bien entendu, le livre souffre de certains défauts : un patriotisme typiquement américain (Ambrose devient soldat après les attentats du 11 septembre et part en Irak où il ne remet jamais en question cette guerre), une morale un peu simpliste (ce qui compte c'est le beauté intérieure) et enfin un soupçon de manichéisme. Tous ces défauts sont rachetés par le très touchant personnage de Bailey et par une narration qui, sans éviter le sentimentalisme, ne s'y roule pas trop dedans. Nos faces cachées est à l'image de son héroïne : c'est un livre un peu boiteux, très agaçant par moments quand il devient trop sucré mais qui, de par sa fraîcheur et sa naïveté, reste néanmoins émouvant.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires