Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 19:44

L05.jpgLe fin mot de l'histoire

Thomas Snégarof

éditions Tallandier

2015

 

Pour le coup on va faire court sur ce livre car il n'y a pas grand-chose à en dire. Le fin mot de l'histoire est un ouvrage qui recense les derniers mots qui auraient été dits par des célébrités : Maria Callas, Marie Curie, Hitler, Jean Jaurès... Outre que ce genre de littérature pseudo-historique fleurit dans les librairies depuis quelques années et commence sérieusement à m'agacer, je suis aussi un peu soûlée par ces d'auteurs qui sont avant tout des journalistes et se contentent de compiler leurs chroniques matinales en se foulant tout au plus d'une préface. C'est l'histoire paresseuse pour gens pressés, ça n'apprend rien et le style est sans intérêt. La thématique est également à oublier car les derniers mots des célébrités n'ont pas franchement lieu d'être gravés dans le marbre, à l'exception peut-être de l'émouvante déclaration de l'archiduc François Ferdinand ou de deux trois autres répliques dont je ne me souviens plus. Mon dernier mot avant de refermer ce livre sera donc : "Oubliez-le".

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Boulet 19/01/2016 00:28

Oui, ces bouquins ça fait un peu "je l'ai lu la semaine dernière sur Topito" en plus. Mais bon, ce n'est pas un truc "depuis quelques années", les recueils d'aphorismes et autres citations est une pratique éditoriale ancestrale! :D

beux 22/01/2016 20:17

Ah mais là ce n'est pas un recueil d'aphorismes, c'est un livre qui se pique de replacer les dernières phrases dans le contexte, donc l'auteur retrace le dernier jour et tout et tout en soulignant en gras les phrases ultimes. Sauf que les phrases ultimes sont généralement un peu nulles, du style : "N'oublie pas d'acheter du pain" ou "je vais prendre un bain"(ça aurait pu marcher pour Claude François ceci dit) Tu t'interroges donc légitiment sur la pertinence de ce genre d'ouvrages (sans compter que c'est écrit avec les pieds)