Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 19:41

L03.jpgFans de la vie impossible

Kate Scelsa

Gallimard

2015

 

Effectivement ils aiment la vie impossible nos trois héros adolescents : il y a Mira, une métisse un peu rondelette, dépressive, et son ami gay, Sebbie, un peu paumé. Il vit en famille d'accueil et a cessé depuis longtemps de fréquenter son lycée. Il y a aussi Jeremy, timide et solitaire, qui, depuis sa dernière année scolaire, s'est complètement replié sur lui-même jusqu'au jour où il tombe sur cet étrange couple avec qui il noue des relations pour le moins compliquées...

Si je me fie à tous les romans ados récemment lus, je dois en conclure que la jeunesse américaine est mal barrée et que les lycées des Etats-Unis sont remplis de dépressifs asociaux ou de pom pom girls décérébrées. Ainsi, dans Fans de la vie impossible, le trio de héros ne choisit pas la facilité et chacun de ses membres cultive ses petits tocs et ses secrets. Ils sont un peu paumés nos trois loustics mais l'auteur force tellement le trait qu'ils finissent par devenir des clichés sur pattes, pas forcément plus attachants que ça. Le livre est audacieux dans la mesure où il choisit de mettre en scène un couple de garçons homosexuels et une fille hétéro donnant ainsi un triangle amoureux d'un genre particulier. On rajoute là-dessus des histoires de drogue, de vol à l'étalage, d'alcool, de harcèlement scolaire, d'embrassades à trois et d'atelier de peinture et on a une suite de scènes plus ou moins réussies dont certaines carrément glauques. Pour ma part, je n'ai pas du tout accroché : comme je l'ai déjà dit, les héros sont caricaturaux et, finalement, ce sont les personnages secondaires qui s'en sortent le mieux: Molly, l'ado un peu cruche et influençable, Talia, la studieuse amoureuse de Peter, le gentil prof un peu trop proche de ses élèves... Mais l'auteur n'essaie pas pas de creuser davantage ses personnages, plus réalistes au fond que ses trois rebelles assez ennuyeux. Original certes, mais pas émouvant, le livre s'en sort par une fin inattendue et une absence de morale assez reposante. C'est loin cependant de me faire adhérer à ce livre qu'on vous présente comme une belle histoire d'amitié mais qui se révèle plutôt comme une relation à trois assez scabreuse.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires