Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 19:07

L01.jpgAmanda et les amis imaginaires

AF Harrold/ E Gravett

éditions du Seuil

2014

 

Amanda et Rudger, son meilleur ami, sont inséparables : à toute heure du jour et de la nuit, ils font les quatre cent coups ensemble même s'il faut avouer que c'est souvent Amanda qui mène la danse, Rudger se contentant de la suivre avec plus ou moins d'entrain. C'est une très jolie histoire d'amitié en tous cas mais qui a une petite particularité : c'est que Rudger est l'ami imaginaire d'Amanda et n'existe donc qu'à ses yeux. Or, lorsque Amanda a un accident, Rudger commence à s'estomper. Il a alors le choix : ou se trouver quelqu'un d'autre pour croire en lui, ou retrouver Amanda.

Il y a un peu du conte dans ce joli roman pour la jeunesse qui nous fait entrer de plein pied dans un univers coloré, un monde que l'auteur peuple de faux pirates et de vrais amis imaginaires, de méchants avaleurs de rêves, d'adultes un peu tristes et d'enfants un peu seuls. Tout se mêle avec grâce et si l'humour est toujours là, que ce soit dans le caractère fantasque d'Amanda ou dans le comportement extrême de la mère de Julia qui traîne sa fille chez le pédopsychiatre parce que celle-ci "voit" Rudger, la réflexion n'est jamais très loin non plus. En effet, Amanda et les amis imaginaires c'est un aussi un plaidoyer pour l'imagination, asphyxiée par des vies monotones et sans saveur, c'est également un très joli texte, parfois un brin mélancolique, sur la mort et l'oubli. Pas d'ellipses ni de complaisance, seulement une belle histoire servie par des illustrations qui donnent un côté très "old school" au roman et qui, pour ma part, m'a fait oublier le temps de ma lecture que j'avais passé l'âge de croire aux contes de fées.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires