Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 11:43

L02.jpgNil

Lynne Matson

éditions Pocket

2014

 

Charley était sur le parking d'une grande surface lorsque cela est arrivé : une fumée étrange l'a littéralement avalée, lui donnant l'impression d'entrer dans un brasier. A son réveil elle se retrouve nue sur une île peuplée d'animaux sauvages et de beaucoup de chats. Après quelques jours de survie seule elle tombe enfin sur d'autres adolescents comme elle qui lui apprennent que pour sortir d'ici il n'existe que quelques portes, apparaissant seulement chaque jour à midi et n'acceptant qu'une personne. Pire, si au bout d'un an Charley n'a pas réussi à quitter l'île, celle-ci la tuera.

Entre Labyrinthe et la série Lost, cette nouvelle série est plus que prometteuse. La véritable héroïne de Nil c'est l'île elle-même qui joue avec ses habitants comme avec des cobayes, déesse jalouse tantôt les favorisant tantôt les maltraitant, et qui se plait à déterminer qui va vivre ou mourir. Et des morts il y en a, pas toujours prévisibles d'ailleurs, ce que j'ai grandement apprécié, tout comme j'ai apprécié la part de mystère que laisse la narration : qui était vraiment Ramia, ce qui est arrivé exactement à Bart et bien d'autres questions que l'auteur laisse volontairement en suspens, sans doute pour mieux y répondre par la suite ? Là où le bât blesse en revanche c'est dans l'histoire d'amour un peu (beaucoup) cucul entre Charley et Thad, le chef des adolescents. Cette intrigue sentimentale gnangnan ralentit considérablement l'action et atténue une histoire qui aurait pu être sombre et plus prenante. Rassérénez-vous, Nil reste malgré tout plaisant à lire et s'impose comme une future trilogie "young adult" prometteuse.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux
commenter cet article

commentaires