Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 18:29

L03.jpgL'ordinatueur

Christian Grenier

éditions Rageot

1997 et 2004

 

J'aime mais sans plus les romans policiers et j'ai encore moins d'affinités avec les romans policiers pour ados. Cependant, il faut parfois s'y coller et c'est donc un classique du genre que je vais vous présenter aujourd'hui.

La jeune policière surnommée Logicielle est une passionnée d'informatique : c'est donc tout naturellement que son ancien mentor, domicilié dans le Sud-Ouest, fait appel à elle lorsque six hommes d'âge mûr sont retrouvés morts devant leurs ordinateurs. Ils sont tous en possession d'un modèle dernier cri, l'Omnia 3, et semblent avoir utilisé le même programme, nommé LTPG. S'agit-il d'une incroyable coïncidence ou l'ordinateur serait-il responsable de cette série de meurtres ? Logicielle, prise au jeu, décide de mener l'enquête..

Bon. Vous voyez la date de publication de l'ouvrage et je pense que vous comprenez le problème principal de ce livre : il a terriblement mal vieilli. Dans L'ordinatueur se servir d'Internet bloque la ligne téléphonique et le vieux policier emploie encore le Minitel. Cela est d'autant plus drôle qu'à la fin un glossaire explique aux jeunes lecteurs des termes d'informatique qu'à mon avis ils connaissent mieux que l'auteur ou, à l'inverse, qui sont déjà obsolètes (RTEL1, BAL) Cela donne au livre un côté désuet qui se retrouve dans le style de l'ouvrage : beaucoup de dialogues avec beaucoup de points d'exclamations, un ton léger et un peu condescendant (à la lecture, on n'oublie jamais que le lectorat ciblé est un public jeune) et une intrigue à la Club des Cinq. Ce n'est pas forcément une critique, j'aime beaucoup Le Club des Cinq mais c'est d'un autre âge et cela se sent. Ce qui m'a semblé en revanche plus intéressant, c'est la relation entre Logicielle et son collègue Max, assez ambivalente, ainsi que la personnalité trouble du meurtrier et de ses victimes. Ces choix, moins sages, sont ce qui font à mon avis l'originalité du livre et l'empêchent de tomber dans le ringard complet. Ceci dit, plus les années passent, plus L'ordinatueur risque d'être relégué au rang  d'antiquité : c'est le risque lorsqu'on écrit sur le thème de l'informatique.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Marie 06/07/2016 08:47

Ah ouiiii, je l'avais lu au collège ce bouquin, j'avais bien aimé, mais c'est vrai qu'il a peut-être mal vieilli! Il faudrait que je le relise, pour voir.