Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 17:52

L02.jpgWitch Hunter

Virginia Boecker

éditions Pocket Jeunesse

2015

 

Elizabeth Grey n'est pas n'importe qui : c'est une chasseuse de sorcières. Elle traque les adeptes de la magie, responsables de la grande peste, et les emprisonne en vue du bûcher. Une activité qui ne lui pose aucun souci moral jusqu'au jour où elle est elle-même retrouvée en possession d'herbes magiques et taxée à son tour de sorcellerie. Croupissant dans une cellule dans l'attente de son exécution, elle est secourue par le plus recherché des nécromanciens, Nicholas Perevil. Celui-ci lui propose un marché : si elle parvient à lever la malédiction qui pèse sur lui elle sera libérée.

Witch Hunter n'est pas un livre mauvais : son originalité réside dans sa thématique. En effet, les sorcières n'étaient pas revenues à l'honneur depuis un petit bout de temps dans la littérature jeunesse à l'exception de quelques titres. C'est hélas la seule originalité du roman qui brasse tous les poncifs du genre fantastique pour ados. Nous avons donc droit à la prophétie (l'héroïne est appelée à un grand destin) le triangle amoureux (Elizabeth choisira-t-elle entre son compagnon de toujours Caleb, chasseur de sorcières comme elle, ou le gentil guérisseur John ?) des épreuves terribles qui vont pousser la jeune fille dans ses retranchements, une prise de conscience, des sacrifices, des remises en question et des papillons dans le ventre... Après c'est bien fait hein : l'écriture n'est pas désagréable, les personnages sont attachants et le rythme de l'intrigue est sans fausse note. De là à dire que Witch Hunter se démarque des autres romans de vacances, c'est un pas que je ne me risquerai pas à franchir.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires