Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 15:50

L02.jpg Drafter

Peri Reed t.1

Kim Harrison

éditions Bragelonne

2015

 

ça faisait un certain temps que nous ne nous étions pas plongés dans de la science-fiction. Il est temps d'y revenir avec une nouvelle série.

Peri Reed a un talent particulier, c'est un drafter : elle a le pouvoir de remonter le temps et de l'altérer, pas plus de trente secondes certes mais que ne peut-on faire en trente secondes ? Recrutée par Opti, une organisation gouvernementale secrète, elle oeuvre avec son coéquipier et amant Jack à la création d'un monde meilleur. Du moins c'est ce qu'elle croit : en effet, le rétrochronage n'est pas sans conséquences et chaque utilisation de son don fait perdre à Peri des semaines de souvenirs, souvenirs qu'elle ne peut récupérer que grâce à Jack. Aussi, lorsque la jeune femme lors d'une mission tombe sur une liste d'agents corrompus de l'Opti dans laquelle son nom figure, elle ne sait que penser : est-elle réellement une espionne ou est-ce Jack qui l'a trahie ? l'Opti est-elle vraiment ce qu'elle prétend être ?

Bien que l'auteur cite la série Dark Angel dans son livre, on se croirait plus dans un épisode d'Alias, avec une surdouée qui prend conscience qu'elle a été trahie par tout ce en quoi elle croyait. Le point fort du roman réside essentiellement dans ses personnages : l'héroïne est intéressante car bien que forte et intelligente elle se révèle du fait de son don incapable d'agir de façon autonome et de se débrouiller par elle-même. Ses sentiments pour son partenaire, le sulfureux Jack, sont également bien rendus dans toute leur complexité. J'ai également apprécié les fréquents retours en arrière et les altérations du temps qui, à chaque fois, apportent au récit une perspective nouvelle. Le lecteur, à l'instar de Peri, avance à l'aveuglette, ne sachant trop à qui faire confiance ou non. En revanche, j'ai trouvé le livre un peu longuet : le rythme est lent, l'intrigue tarde à se mettre en place et la première partie du récit est décousue. C'est donc un roman en demi-teinte que j'ai découvert et je m'interroge encore sur l'opportunité ou non de lire la suite quand elle sortira.

Partager cet article

Repost 0

commentaires