Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 17:50

L01.jpgLa Faucheuse tome 1 : futur parfait

Neale Shusterman

éditions Robert Laffont

 

C'est un monde débarrassé des guerres et des gouvernements corrompus. Un monde dirigé par une intelligence artificielle ultime qui a vaincu la vieillesse et même la mort. Un monde parfait en somme si ce n'est que le Thunderhead (l'intelligence surpuissante) n'a pas encore réussi à trouver le moyen d'explorer l'espace pour coloniser d'autres planètes. Du coup la Terre serait en surpopulation si une caste n'avait pas été créée, celle des Faucheurs. Les Faucheurs ont pour tâche de "glaner" leurs semblables, c'est-à-dire de les tuer définitivement. Des quotas leur sont imposés mais leurs choix restent libres et ils sont en-dehors du système et n'obéissent à aucune loi à l'exception des leurs. Citra et Rowan, deux adolescents, sont choisis par maître Farraday, un faucheur taciturne, pour devenir apprentis. L'occasion pour eux de découvrir qu'une nouvelle école de faucheurs, exaltée et dangereuse, est sur le point de corrompre la caste toute entière.

C'est une très bonne dystopie pour adolescents. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été autant immergée dans une histoire qui mêle univers futuriste et intrigues de "cour" : la caste des Faucheurs s'apparente en effet un peu à une aristocratie, ils sont au-dessus même du Thunderhead et apparaissent quasi comme des dieux aux yeux de leurs semblables. Il est intéressant de ce fait de suivre le cheminement de Citra et Rowan qui vont se retrouver confrontés à l'attrait de ce nouveau statut. La "morale" de l'histoire me semble plus ambigüe car en faisant d'une intelligence artificielle le gardien de ce monde parfait, l'auteur semble suggérer que le salut et la paix ne peuvent pas venir de l'être humain, naturellement corruptible. C'est une idée qui me dérange un peu. Pour revenir à un aspect plus technique, si le style de La Faucheuse est fluide, certains rebondissements sont prévisibles et le monde paraît parfois un peu irréaliste sur certains détails. En revanche, l'auteur a la bonne idée de suggérer plutôt que de montrer une histoire d'amour entre nos deux héros et s'abstient d'un récit à la première personne. Rien que pour ça il a toutes mes faveurs. Ajoutez à cela un bon sens du suspens et un dénouement pour le coup inattendu, et l'on obtient un roman somme toute captivant. Il sort quand le deuxième tome ?

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires