Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 14:15

L01.jpgEnnemis

Charlie Higson

éditions Pocket

 

J'aime pas les zombis.

Non c'est vrai j'aime pas ça. Je suis traumatisée depuis que j'ai joué à Resident Evil sur ma Playstation 1 et que ces horribles créatures me tombaient dessus par surprise, me faisant perdre systématiquement. Depuis je joue aux Sims c'est moins usant pour les nerfs.

Toujours est-il qu'on va parler de zombis aujourd'hui malgré tout en abordant une série pour ados qui réservera quelques cauchemars aux âmes sensibles. Il s'agit de Ennemis de Charlie Higson. Nous sommes à Londres, une ville devenue cauchemardesque à la suite d'une maladie mystérieuse qui plus d'un an auparavant a tué les adultes ou les a transformé en zombis terrifiants. Un groupe d'enfants mené par Arran vit reclus à Waitrose, un centre commercial reconverti en bunker. Ils se sont organisés, ont appris à se battre et écument le quartier de temps à autre pour trouver des vivres, vivant dans la peur des adultes qui les attaquent en permanence. Un jour, un garçon nommé Jester débarque : il leur propose de rejoindre son propre groupe, basé à Buckingham Palace. Là-bas, il y a peu d'adultes, ils mangent à leur faim et ils disposent de tout le confort nécessaire. Arran et les siens décident de le suivre...

Il faut avoir le coeur bien accroché pour suivre cette histoire qui tue joyeusement ses personnages au fil des pages et qui réserve quelques descriptions bien gores. La tension ne se relâche jamais et le lecteur se prend plus d'une fois à sursauter. La bonne idée de l'auteur c'est de nous plonger directement dans le vif du sujet : pas d'entrée en matière, pas de présentation de ce monde apocalyptique, nous ne comprendrons qu'à travers quelques rares réminiscences ce qu'il est advenu de la Terre. L'autre bonne idée c'est d'éviter toute romance adolescente inutile ainsi que tout larmoiement. Les enfants héros de cette histoire ont déjà vécu un an dans la terreur et vu leurs familles décimées, ils ont appris à se battre et à tuer : ils n'ont donc plus aucun sentimentalisme et c'est tant mieux. Les personnages sont plutôt attachants mais ne vous attachez pas trop quand même : en terme d'espérance de vie ils sont aussi bien lotis que des personnages de George RR.Martin. Bref, un premier tome plutôt intéressant, un peu anxiogène mais qui donne envie d'aller lire la suite.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Isa 14/05/2017 19:31

Chouette critique, ça me donne envie de le lire. Sais-tu combien il y a (y aura) de tomes ?

beux 23/05/2017 13:05

Bonjour! désolée du retard dans la réponse. Il y a actuellement 6 tomes et un 7e est prévu pour juillet. Etant donné qu'il s'intitule "La fin" je pense que ce sera le dernier^^