Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 09:59

Walden

Henry D.Thoreau

éditions le Mot et le reste

1854

 

Bien que ce ne soit pas un roman, Les 1001 livres... (encore eux) ont choisi de mettre un livre à l'honneur, le très célèbre Walden de Thoreau. Walden c'est le récit d'un auteur qui, pendant deux années, a vécu dans les bois, près du lac Walden aux Etats-Unis, dans une cabane qu'il a lui-même construite. Il livre une réflexion sur cette expérience et en tire ses propres conclusions sur un mode de vie qui lui semble le mieux adapté au bonheur de l'homme, une vie frugale mais simple, plus proche de la nature et sans angoisses.

Walden, contrairement à ce que je croyais moi-même au début, ne se présente pas comme un récit linéaire qui retracerait les deux ans de A à Z. Il ne s'agit pas d'un journal de bord mais d'une réflexion plus vaste, un ouvrage travaillé et retravaillé pas moins de huit fois et dont la structure même est élaborée afin de permettre à Thoreau d'exprimer ses ressentis et ses conclusions sur une expérience qui l'a profondément marqué. Si j'ai apprécié l'aspect écologique de l'ouvrage et la vision novatrice du narrateur qui, un siècle et demi avant nous, nous met en garde contre une économie de la surenchère et d'un mode de vie qui détruit la nature, si j'ai beaucoup aimé les descriptions du lac gelé et des animaux qui viennent rendre visite à Thoreau dans sa retraite, si j'ai été touchée par une certaine poésie qui se dégage de l'oeuvre, j'ai été en revanche oserai-je l'avouer ? un peu agacée, par le ton suffisant de l'auteur. J'aime les livres qui doutent, les ouvrages qui interrogent plus qu'ils n'affirment et Walden n'est rien de tout cela. Thoreau est dans la démonstration de force, n'hésitant pas à considérer ceux qui ne pensent pas comme lui avec un certain mépris, omettant des détails (comme nous le révèle l'appareil critique) quand cela l'arrange et ayant de toute évidence une très haute opinion de lui-même. De ce fait, si Walden est encore aujourd'hui un monument de la littérature, c'est pour moi un monument figé et si j'ai apprécié d'un point de vue purement littéraire, je n'ai pas été du tout touchée par un récit qui, à mon sens, manque de fraîcheur et de spontanéité. 

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Classiques
commenter cet article

commentaires