Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 20:52

Lyra et les oiseaux

Philip Pullman

 

 

 

Non, je n’ai pas décidé de renoncer au blog, mais je suis coincée au milieu de Au bord de l’eau, sympathique roman chinois de près de 2000 pages, et il va me falloir encore quelques temps avant d’en voir le bout.  En attendant, pour couper un peu, parlons d’un autre livre, histoire de mettre à jour le site.

Si je vous dis Philip Pullman, vous allez peut-être avoir une hésitation. Si je vous parle en revanche de la trilogie des Royaumes du Nord, nul doute que vous verrez tout de suite l’auteur. Sa série A la croisée des monde a eu un vif succès, encore plus depuis qu’elle a été adaptée au cinéma. Personnellement, j’ai apprécié le premier tome de la saga, adoré le deuxième, et franchement détesté le troisième. C’est donc avec une certaine curiosité que je me suis attelée à la lecture d’un roman (si tant est qu’on puisse qualifier ainsi un livre qui fait une quarantaine de pages écrit très gros) intitulé Lyra et les oiseaux et qui fait suite à la trilogie. « Retrouvez l’audacieuse Lyra, l’héroïne de A la croisée des mondes, et l’univers magique de Philip Pullman » proclamait fièrement la quatrième de couverture. Mouais. Rien qu’avec ça j’aurais dû me méfier.

 

J’aimerais vous parler de ce roman, sincèrement. Vous dire ce que j’ai apprécié, ce que j’ai détesté. Le problème c’est qu’il n’y a absolument rien à en dire. L’histoire tient en quelques lignes ; Lyra, l’héroïne super intelligente de la trilogie, est accompagné de son super daemon (pour les non initiés de la série, il faut prononcer démon. Le daemon est dans le monde de Pullman un être animal rattaché à la personne, une âme extérieure en quelque sorte. Dans l’enfance il adopte différentes formes animales et ne prend une forme fixe qu’à l’adolescence. Profond non ?) Mais ciel ! Lyra trouve un daemon abandonné, ce qui est impensable. Le daemon lui apprend que son maître, une sorcière, est malade et la presse de venir à son secours. N’écoutant que son courage et sa grandeur d’âme, Lyra fonce au secours de la sorcière mais tombe dans un traquenard. Je vous rassure ; Lyra s’en sortira et pourra se rendre compte que le monde est perfide mais qu’heureusement les oiseaux sont là pour l’aider.

 

Ça vous paraît confus ? Tant mieux, c’est exactement ce que j’ai ressenti à la lecture ; une impression de confusion mêlée d’un sentiment de néant absolu. Le style de Pullman, la seule chose que je lui reconnaissais volontiers, a totalement disparu pour laisser place à une copie digne d’une rédaction d’un élève de collège. Rien à sauver. L’auteur aurait pu essayer d’avoir un scénario un brin construit, au lieu de ça il s’enfonce avec complaisance dans la description de son monde et dans des clins d’œil appuyés aux fans probables (en tous cas au début de la lecture) N’essayez même pas de lire Lyra et les oiseaux si vous n’avez pas lu la trilogie avant. Même moi en l’ayant lu, j’ai eu du mal à m’y retrouver. Pullman a peut-être un univers magique mais là il tombe à plat. Ok, je vous rassure. Le livre que j’ai entre les mains est un gratuit, offert pour l’achat de 3 livres dans la même collection. Mais j’ai souvenir qu’il est sorti en belle édition et je m’interroge sérieusement sur les motifs de cette sortie. A quoi bon faire payer des gens pour un récit aussi bref, indissociable des précédents et aussi inintéressant ? Pourquoi ne pas l’avoir plutôt inclus en sorte d’annexe à la fin du tome 3 ? Je suppose que ça s’appelle un coup marketing (ou de la malhonnêteté)…

 

Voilà donc tout ce que j’ai à dire sur ce simili livre qui m’a fait perdre vingt minutes de mon existence, vingt minutes que j’aurais pu employer plus utilement à faire le ménage ou jouer à l’ordinateur. Au moins vous voilà prévenus.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires

encre-numerique.over-blog.com 08/05/2010 23:28


Bonjour 'Beux', j'arrive sur ton blog par celui de Boulet, et je tiens à te dire que si j'ai créé le mien, c'est après la lecture de tous tes avis littéraires!
Bref concernant Lyra et les oiseaux, j'ai également été très déçue par Pullman. Après la superbe trilogie qu'il nous a offerte, ce 4eme est d'un vide! On se demande parfois s'il y a une réelle
intrigue... Alors que le thème de la Poussière dans les précédents m'a littéralement envoutée.


beux 10/05/2010 18:38



Et bien me voilà flattée! J'ai été voir ton blog et il est prometteur en effet... Continue comme ça! Concernant Pullman j'avoue que j'ai été moins séduite que toi par la trilogie (comme je le
dis, j'avais aimé les deux premiers tomes mais détesté le troisième) mais c'est vrai qu'il n'y a aucune comparaison entre cette dernière et "Lyra et les oiseaux" fadasse au possible... Il
faudrait que j'essaie "Sally Lockart" peut-être...



marie 22/05/2008 10:19

Pullman à écrit quelque chose qui en principe se trouve à la fin d'un livre, un épilogue. Cela dit, les illustrations sont très belle, comme la carte à la fin. Mais qu'est ce que ca sonne creux.

beux 25/05/2008 20:41


Oh mon premier vrai commentaire! merci! je suis obligée d'y répondre du coup. Effectivement je suis d'accord; les illustrations sont magnifiques et si je m'en souviens bien, quand le livre est
sorti en grand format, il était très joli. Mais encore faut-il qu'il y ait un minimum de contenu...


Lety 20/05/2008 22:36

Les oiseaux y a rien que çà pour t'aider. Surtout les gros pigeons.

Quelle gentille fille cette Lyra! Elle aurait mieux fait de rester penard chez elle à jouer a la Wii ou au sims. Encore une belle cruche.

pierre 20/05/2008 09:31

tu as de la chance : grâce à l'influence de mon blog tu auras bientôt des milliers de visiteurs.

pierre TON SUPER POTE TIP TOP 19/05/2008 22:45

deuz's