Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 22:18
Mathis l’enfant qui venait du froid
 Eric Sanvoisin



 Bon, je vais commencer à me poser des questions : soit la littérature jeunesse est dans une mauvaise passe, soit c’est moi qui devrais arrêter d’en lire le temps que le genre retrouve grâce à mes yeux. L’histoire encore une fois paraissait alléchante : le récit d’un adolescent de treize ans qui, atteint d’un cancer en phase terminale est cryogénisé par ses parents et se réveille en 2162 pour découvrir un futur où les hommes sont contraints de vivre sous terre à cause du dérèglement climatique. Bien vite il découvre une société qui a perdu tout goût de vivre et rejoint un groupe de dissidents, les Révoltés, des ex. « Réveillés » comme lui qui restent persuadés que la vie en surface est viable et qui n’aspirent qu’à une seule chose : retrouver le soleil et l’espace. Hélas ! Vous vous souvenez de mes réticences concernant le livre d’Arthur Ténor ? Et bien j’affirme que sivoustenezalesavoir.com est un chef-d’œuvre comparé au roman de Sanvoisin. Le personnage de Mathis est aussi insipide que son prénom. C’est le gamin le plus tête à claques qu’il m’ait été donné de rencontrer dans la littérature jeunesse. Voilà un ado qui, atteint d’un cancer (à noter que le cancer n’est qu’un prétexte narratif que l’auteur ne prend même pas la peine de développer) se réveille 162 ans plus tard, à peine surpris. Le temps de pleurnicher un peu sur ses parents (mais là non plus aucun développement : à quoi bon ?) et hop ! Le voilà prêt à se révolter contre le système qu’il vient de découvrir. Alors je suis peut-être un peu critique mais, à treize ans, moi spontanément, je ne mettais pas en doute la conformité du système et je ne montais pas de révolutions en trois coups de cuillers à pot. Tout le monde sait qu’il n’y a rien de plus conforme qu’un adolescent. Tout le monde sauf Mathis apparemment qui se pose de graves questions existentielles (non je ne peux pas vivre dans cette société) et qui super intelligent arrive simultanément à échapper à de mystérieux poursuiveurs, à apprendre la télépathie en vingt leçons sans peine et à emballer sa coéquipière Aurora aussi sec (encore un prénom atroce) tout ça sans perdre son dynamisme. Respect tout de même. Je ne prendrais pas la peine de vous exposer l’intrigue en détail tellement elle est tirée par les cheveux et si je commence à vous parler du rôle clé de Mathis en tant que « reproducteur » ou des complots des différents protagonistes, vous risquez d’avoir envie de vous pendre. Je vous épargnerai les dialogues hautement crédibles : « Mais ne restons pas là à bavarder comme de vieux amis, Mathis. C’est trop dangereux. Nous faisons une cible idéale. » (note : ces propos sortent de la bouche d’une gamine de quatorze ans qui a une centaine de personnes à ses trousses) les points d’exclamation et d’interrogation toutes les deux lignes pour dynamiser le récit (Matthis ! Attention derrière toi ! Oh la la Aurora comment allons-nous faire ?!) ou encore la construction de la narration tellement poussive qu’elle tue tout suspens. Non il n’y a définitivement rien à sauver dans ce roman si ce n’est peut-être l’idée d’un univers qui aurait pu être intéressant s’il avait été mieux exploité et la conclusion que, décidément, Mathis est définitivement un prénom hideux…

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Un Ange Passe... 16/07/2008 11:37

Vous dites en titre de votre post : Il faut tuer Matthis.
Un point m'echappe. Au début, il est dit que ce jeune garçon est "atteint d’un cancer en phase terminale" puis qu'il " est cryogénisé" . Ensuite, a son reveil, il semble reprendre une vie somme toute normale (si ce n'est la vie sous terre, le groupuscule qu'il forme avec d'autres et les poursuites etc etc). Mais..plus de cancer à son reveil ? la cryogenisation aurai permis sa remission ? Sinon, point besoin de tuer matthis, la logique veut que le cancer poursuive son oeuvre malgré les années ecoulées..enfin je ne sais pas. Enfin, comme vous le dites, il semble y avoir quelques invraisemblances, pourquoi le protagoniste de 13 ans parle et agit comme s'il en avait 10 de plus..? La maladie l'a peut etre fait murir plus vite, mais ce n'est pas très probant tout ça.
voilà donc un livre à laisser sur les étagères de la bibliothèque si j'ai bien compris.

beux 17/07/2008 10:42


Bonne question mais non! Mathis n'a plus son cancer! Car, oh merveille, lors de "son réveil progressif" (qui là non plus ne sera pas développé) son cancer a été guéri! Si c'est pas magique tout de
même... je confirme pour l'invraisemblance du récit: en gros il fallait un prétexte pour parachuter un gamin de treize ans dans le futur, donc c'était le cancer mais ça aurait tout aussi bien pu
être la maladie de la vache folle ou une banale erreur lors d'une cryogénisation éclair.. Donc pas de panique: Mathis survivra (et c'est bien dommage)