Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 11:07

Fascination

Stephenie Meyer

Editions Hachette

 

 

De temps en temps, il y a des thématiques à nos articles. Restons donc dans la catégorie « best-sellers » avec un ouvrage pour la jeunesse dont vous avez sûrement entendu parler et qui fait actuellement un carton. Fascination ça vous dit quelque chose ? Et si je vous parle de Twilight alors ? ça vous dit déjà plus ? Il s’agit du premier tome d’une série de Stephenie Meyer qui sortira d’ailleurs au cinéma en janvier.

Fascination est effectivement fascinant. Je suis restée perplexe tout au long de ma lecture. J’avais eu deux avis contraires sur cette série : l’un était élogieux, l’autre incendiaire. Quant à moi, en le lisant, j’essayais de me faire ma propre opinion, sans réellement y parvenir… Mais faisons un rapide petit résumé.

Bella (diminutif de Isabella) quitte l’Arizona où elle vivait avec sa mère, pour s’installer avec son père à Forks, une petite ville pluvieuse qui suinte l’ennui. Cette jeune fille de dix-sept ans plutôt mal dans sa peau et assez solitaire est persuadée qu’elle ne s’habituera jamais à sa nouvelle existence. Seulement voilà : le premier jour de classe, son regard croise celui d’un beau rouquin nommé Edward. C’est aussitôt le coup de foudre. Mais Edward est un peu étrange, Bella en a vite la preuve dès l’instant où il lui sauve la vie en déviant une voiture qui menaçait de l’écraser… La jeune fille ne tarde pas à découvrir que son soupirant ainsi que les autres membres de sa famille sont des vampires, une situation qui va la mettre dans une position extrêmement délicate…

Quand j’étais jeune étudiante, j’ai fait un mémoire sur les romans roses et j’ai dû me farcir un nombre incalculable de livres de la série Harlequin. Il y en a un qui m’a particulièrement marqué : je ne sais plus du tout le titre mais l’histoire était assez simple ; une jeune femme tombe amoureuse d’un vampire (oui on était dans la série « Frissons » ou « fantastique ») et après moult pérégrinations et deux scènes érotiques décide de devenir vampire à son tour. Le couple finit sa vie ensemble, heureux, et baguenaudent la nuit en mangeant des steaks saignants (car les vampires d’Harlequin, sauf les méchants, ne mangent pas d’humains). De fait, certains passages de Fascination ne sont pas sans me rappeler ce grand moment littéraire. Dans le roman de Meyer, Edward et sa famille ne se nourrissent pas du sang des humains et vivent parmi eux. Un choix de vie qu’ils comparent à celui d’hommes qui se nourriraient de tofu ou de soja. Je pourrais adhérer au postulat si la difficulté du choix apparaissait clairement, si la tentation du sang était montrée de façon plus explicite. Que nenni ! A part Edward qui paraît avoir du mal à lutter contre son envie de se nourrir de sa douce, les autres semblent vivre leur situation de façon très décontractée, chassant le grizzli et le puma à la nuit tombée sans paraître éprouver la moindre envie de se repaître de quelques ados égarés. Dans ces conditions, je ne m’étonne pas plus que ça que l’héroïne ait elle-même envie de devenir vampire à son tour : devenir super forte, immortelle avec de super pouvoirs et vivre avec un beau jeune homme à jamais, ça semble plutôt tentant non ? ça c’est le point le plus gênant de l’histoire, le second étant sans conteste l’histoire d’amour à deux sous qui ne tarde pas d’agacer. Edward et Bella sont amoureux et pendant les trois quarts du roman vont se déclarer leur flamme à toutes les sauces sur un ton mièvre. Certes, la fascination de l’héroïne pour Edward est extrêmement bien rendue, et la tension érotique entre les deux adolescents assez bien représentée, mais à force de s’attarder sur cette relation : « Edward est merveilleux, il est parfait et ses muscles sont d’acier, oh Bella tu sens divinement bon » le récit s’essouffle. Heureusement, l’auteur a le bon sens d’enchaîner sur un rebondissement inattendu (l’arrivée de nouveaux vampires) qui va dynamiser la fin du roman et finir sur un peu d’action.

Alors, me direz-vous, pourquoi ne jetons-nous pas ce livre à la poubelle d’entrée de jeu ? A vrai dire je ne sais pas trop. Si le récit m’a agacée, je ne peux le balayer d’un simple revers de la main. Je l’ai dit, dès le moment où l’histoire d’amour entre Edward et Bella est assumée, l’intrigue prend un tour plus intéressant ; qui plus est, le personnage de l’héroïne est très attachant. Il serait de bon ton que Bella soit une adolescente renfermée et mystérieuse qui évolue avec grâce au milieu de la foule, indifférente et méprisante. Or, la jeune fille, renfermée certes, cherche avant tout à s’intégrer et surtout est d’une maladresse sans pareille qui confine à la catastrophe. La narration étant faite de son point de vue, à la première personne, le ton n’est donc pas exempt d’humour et d’un second degré assez agréable au milieu de tout ce rose bonbon. Quant au style, et bien… je ne saurais me prononcer. Pour moi, c’est celui d’un honnête roman de gare, un peu poussif par endroits, mais pas forcément désagréable.

Je suis curieuse je l’avoue de voir ce que le livre donnera au cinéma. Est-ce que l’histoire d’amour paraîtra moins pénible, la duplicité des vampires sera-t-elle mieux rendue ? Difficile à dire. En attendant je donnerai sa chance à la suite de la série très prochainement, histoire de voir si nos vampires se nourrissent toujours de steaks…

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Florimelle 15/11/2011 08:59


C'est ce que je répond à ceux qui critiquent vivement Twilight (en étant parfois aussi ridicules que les fans inconditionnels). Le premier tome (et à mon avis Stephenie Meyer aurait du arrêter là
son histoire) est agréable à lire même s'il n'est pas débordant d'originalité. Bella y montre un peu de caractère -en tout cas elle n'est pas en mode courgette comme dans les tomes suivants- et
Edward y garde un petit côté mystérieux. En passant du suggéré au détaillé Meyer se perd tout simplement dans des explications alambiquées et peu convaincantes.


beux 15/11/2011 21:45



Ah ah j'aime beaucoup "le mode courgette"! Je pense effectivement que Meyer n'aurait pas dû se lancer dans une série surtout que le monde créé est loin d'être solide. Mais effectivement, les
critiques sur Twilight, le livre, sont injustes, étant donné que c'est un roman pour ados tout à fait passable (je ne prendrai pas la défense du film par contre il ne faut pas exagérer)



Florimelle 11/11/2011 10:11


J'ai moi même lu ce livre il y a plusieurs années, avant qu'on parle de son adaptation cinématographique. J'étais à la bibli municipale avec du temps à tuer, la couverture m'a intrigué et j'ai
commencé la lecture...sans aucun a priori. Je garde le souvenir d'avoir partager l'interrogation de l'héroïne ("Mais qui est ce garçon ?") et de m'être laissé porter par l'histoire.
Et je pense que c'est ce qui explique que j'ai bien aimé ce premier tome de la série. Je ne savais pas qu'il s'agissait d'une histoire de vampire (alors que personne aujourd'hui ne peut l'ignorer
vu le tapage médiatique)ni d'une histoire d'amour tragique. Pour moi commencer à lire en sachant qu'il s'agit d'une histoire de vampire fait perdre la moitié de son charme à la lecture.


beux 13/11/2011 13:28



Du coup, j'ai relu ma critique de l'époque et je m'aperçois que j'avais plutôt apprécié le premier tome de Meyer. Certes le battage médiatique me semble toujours exagéré. Twilight est un bon
divertissement (à part le quatrième tome qui si je me souviens est pour le coup à jeter) et il m'arrive encore de le conseiller aux ados qui ne l'ont pas encore lu (ça n'arrive presque plus
jamais d'ailleurs)



Lilly 24/01/2009 20:28

Mais un ange!! Et Harry Potter!! Et A la Croisée des Mondes!!! Ce sont des livres de jeunesse et ils sont géniaux!!! Oui moi grande fan de ces séries, hihi

bref en ce qui concerne ce livre, je l'ai trouvé sympa, pas un chef d'oeuvre, on en conviendra mais un livre sympatoche.


j'ai sauté l'article précédent, car je n'ai pas encore lu le livre mais en voyant le lapin ça me motive pas trop...

Un Ange Passe... 15/12/2008 21:54

Disons que ce livre, s'il semble un peu "fade" pour vos yeux d'adultes, semble toutefois remplir son rôle de livre "jeunesse", d'après le résumé que vous venez d'en faire.
De là a en faire une adaptation ciné, s'il ne s'y passe pas grand chose, je me demande si le film va attirer les foules..même jeunes.

beux 16/12/2008 20:16


Oh, une fois n'est pas coutume  je ne suis pas d'accord avec vous! Je pense que si certains romans jeunesse effectivement ne sont pas forcément intéressants pour les adultes, il ne faut pas
pour autant voir la littérature jeunesse comme une "sous-catégorie" de la littérature et c'est bien là la difficulté du genre. Pour moi "Fascination" remplit surtout son rôle de roman de gare.
C'est efficace, les personnages et les situations sont faites pour plaire et le style est sans fioritures. ça s'adresse de toute évidence à un public choisi (les ados) mais ce n'est pas pour ça que
ça en fait un "bon" roman jeunesse... Ce serait comme dire que les SAS sont de bons policiers, ça décrédibilise un genre qui à mon sens est tout aussi important que la littérature générale...