Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 10:39

Millénium 3

La reine dans le palais des courants d’air

Stieg Larsson

Editions Actes Sud

Bonne année ! Je vous souhaite tout ce que vous désirez et plus encore, beaucoup de joie et un minimum de chagrin (car il ne faut pas se leurrer, il y en aura toujours un peu quand même) En bref : bonne année !

Et pour commencer l’année 2009, nous allons en finir une bonne fois pour toutes avec la trilogie de Stieg Larsson, Millénium. Que ceux qui souhaitent la lire et  qui n’ont pas commencé s’abstiennent donc de consulter cet article pour éviter les révélations indélicates...

Le troisième et ultime tome de la saga, La reine dans le palais des courants d’air, est en fait un prolongement direct du deuxième tome et met un point final à l’intrigue de La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette. Autant vous dire, je me creuse toujours la tête pour essayer de comprendre le rapport entre le titre de l’ouvrage et son contenu. C’est sans doute une métaphore obscure de l’auteur en rapport aussi avec ses digressions en début de chaque partie sur les Amazones et les femmes guerrières. L’héroïne, Lisbeth Salander, est une reine guerrière enfermée… Bref, au final on s’en fout un peu.

Sorti du titre à rallonge et des petits documentaires admiratifs sur les femmes guerrières à travers les âges (personnellement moi ça m’attriste plutôt de savoir que mon sexe est aussi stupide et belliqueux que le sexe masculin), le roman se laisse lire assez facilement. Certes, le héros masculin, Mikael Blomkvist, est toujours aussi énervant (rassurez-vous, il trouve encore moyen de mettre une belle dans son lit ce tome-ci mais, merveille ! Celle-ci serait peut-être la bonne) et je n’ai éprouvé guère de sympathie non plus pour Lisbeth Salander, dont le comportement asocial est si poussé qu’il en devient caricatural. En revanche, l’intrigue est faite de telle manière qu’elle se lit assez facilement ; Larsson a déjà mis en place dans le second volet  les éléments déclencheurs (la mort d’un reporter et de sa compagne, la confrontation de Lisbeth avec son père…) si bien qu’il ne lui reste plus qu’à démêler les écheveaux de tout ça, ce qu’il fait en louvoyant d’un personnage à un autre. Il n’y a pas vraiment de suspens, on sait déjà dès le début que Lisbeth Salander sera innocenté, mais plutôt un intérêt purement scientifique. C’est comme pour un épisode de Columbo (pardon pour la référence) : on connaît déjà l’assassin, on sait qu’à la fin l’inspecteur gagnera quoi qu’il arrive, mais ce qui fait l’intérêt de l’intrigue, c’est la façon dont, justement, il va résoudre l’enquête.

Bon, c’est un peu obscur mais je pense que vous avez compris.

Pour conclure sur la saga, je dois dire qu’en dépit de tout, je n’en garderai pas un souvenir inoubliable ; si je veux bien admettre que la forme de la trilogie et ses personnages sont assez originaux, je n’ai pas été emballée plus que ça par l’écriture (beaucoup, beaucoup trop de longueurs) et par une histoire volontiers manichéenne, d’un côté les « gentils » (Blomkvist et sa bande) et de l’autre les « méchants » (l’espion russe, sa grosse brute de fils, les policiers véreux…) le tout sans demi-mesure, Lisbeth Salander représentant apparemment la seule alternative entre les deux extrêmes (une « gentille » mais que la société a rendu « méchante » c’est pourquoi il ne faut pas la tuer tout de suite mais s’employer à la soigner) Vu le succès qu’a rencontré la série, je suppose que les lecteurs à travers le monde ont apprécié mais, pour moi, c’est catégorique : la Suède n’est décidément pas ma tasse de thé….

Ps : Rien à voir, mais mon gentil frère, le docteur Orlof (dont je vous invite à cliquer sur le lien) m’a offert suite à la note précédente le DVD de Virgin Suicides. Je pourrais donc vous dire ce que j’en ai pensé prochainement !

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Polar
commenter cet article

commentaires

Isa-sama 09/01/2009 14:22

Je n'avais fini le tome 2 de Millénium que pour avoir une réponse au fameux théorème de Fermat qui y est exposé ; malheureusement, à la fin du 2eme tome le mystère du théorème restait entier.
Beux, peux-tu me dire si j'obtiendrais la réponse à ce théorème en lisant le tome 3 (que je sache si je me lance dans sa lecture ou non) ?

beux 09/01/2009 17:55


J'étais persuadée que Lisbeth découvrait la réponse au théorème dans le 2! Mais peut-être qu'elle le trouvait mais qu'elle ne nous le révélait pas? Il me semble que c'était ça. Bref, en tous cas,
dans le tome 3, l'auteur n'y fait allusion si je me souviens bien que pour dire que le théorème n'intéresse plus Lisbeth! Donc pas la peine de te lancer dans le troisième tome pour ça...


Dr Orlof 07/01/2009 20:39

J'ai eu un pic de visiteurs chez moi aujourd'hui. Malgré tout mon respect, je doute quand même que ça vienne de toi ;-)

beux 07/01/2009 22:56


Pascal le Yukka: Ah Pierrot n'aime pas partager ses visiteurs mais il devra faire un petit effort. Je me souviens effectivement de son courroux!!

Dr Orlof: Non je sais, ce n'est pas moi. C'est Boulet qui t'a attiré du monde via BD blog. C'est pareil pour moi...


mmenfin 06/01/2009 19:46

la reine dans le palais des courants d'air, pour moi ça fait référence à son appart gigantesque, qui est complètement vide. il ne faut pas chercher plus loin, à mon avis ;)

beux 06/01/2009 19:55


Oui, c'est aussi mon avis.