Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 18:41

Mirai Nikki

Sakae Esuno

Editions Casterman

 

 

Le beau temps est revenu ! Allez, entre deux terrasses, plongeons-nous dans une lecture facile, pré-estivale. Aujourd’hui nous allons parler mangas avec une nouvelle série : Mirai Nikki,  qui ne sortira à priori qu’en juin (pour information, elle est sortie en 2006 au Japon).

 

Yukiteru est un jeune collégien taciturne dont la seule occupation consiste à écrire son journal intime sur son portable. Silencieux, il ne se mêle pas aux autres et se contente d’observer la vie en spectateur. Ce garçon légèrement perturbé a même des amis imaginaires ! L’histoire se complique quand ses amis imaginaires (finalement pas si imaginaires que ça) lui annonce que les règles ont changé. Désormais, avec son portable, Yukiteru peut voir ce qui va arriver dans le futur. Un joli cadeau ? Pas vraiment. Car ils sont plusieurs à avoir ce que Deus (leur généreux donateur) a nommé un « chronographe ». Et la règle du jeu est simple : chacun de leurs propriétaires est tenu de tuer les autres. Le survivant accédera à l’immortalité et deviendra le nouveau dieu. Yuki n’étant pas ce qu’on appelle un valeureux guerrier il est plutôt mal parti mais heureusement il dispose d’une alliée de taille : sa camarade de classe Yuno. Celle-ci, également pourvu d’un chronographe, est une amoureuse obsessionnelle qui fait tout pour protéger le garçon de ses rêves. Ensemble, ils vont parvenir à contrer les autres « participants » et tenter de survivre à cette course contre la mort.

 

Avec une ambiance relativement sombre qui n’est pas sans rappeler la célèbre série Death Note, il est encore difficile de déterminer comment va évoluer Mirai Nikki, si le manga va rester dans cette veine ou « s’alléger » au fil des numéros. En tous cas ce premier tome est plutôt réussi. On ne s’ennuie pas un instant, les personnages sont attachants, Yuno dans son rôle d’amoureuse transie un brin déjantée, Yuki dans celui de l’adolescent un peu je-m’en-foutiste qui, du jour au lendemain, se retrouve malgré lui contraint de lutter pour sa survie. L’idée de base est originale et mêle avec habileté fantastique et éthique : Yuki acceptera-t-il de jouer le jeu et de tuer volontairement les autres concurrents ? Yuno sera-t-elle capable un jour elle-même d’assassiner Yuki ? Bref, les amateurs de mangas auront à cœur de découvrir Mirai Nikki très prochainement. En attendant j’incite ceux qui ne l’ont pas encore fait à aller lire Death Note

 

Et c’est tout pour aujourd’hui : il fait trop beau pour rester devant l’ordinateur ! Ne vous inquiétez pas, la prochaine note sera je pense plus conséquente….

 

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans B.D.
commenter cet article

commentaires

Laetitia 12/04/2009 18:50

Hey t'l'as eu où ?

Tu me le prêtesssssssss ?

Bise,
L.

beux 13/04/2009 23:06


Ah ah il fallait participer à la journée vosgienne!

Mais oui, je te le prêterai.


Pascal le Yukka 11/04/2009 22:38

Pourquoi faut-il toujours que des gens s'entretuent dans les mangas japonais... Le thème de celui ci me fait étrangement penser au film "Battle Royale" de Kinji Fukazaku : "vous êtes sur une île, un seul doit survivre, donc entretuez-vous" avec pour héros justement des anti-héros qui n'ont pour seule arme que leur courage et leur naïveté.

Bonnes vacances en tout cas, et bon anniversaire de blog en retard ! Pareil, l'ordinateur est passé en arrière plan avec les beaux jours.

beux 13/04/2009 23:08


Huum c'est une bonne question, les japonais sont un peu bizarres parfois. Tu noteras aussi qu'ils adorent tout ce qui est boules de feu et explosions impressionnantes dans certains mangas.
Réminiscences d'Hiroshima peut-être?