Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 19:16

L09.jpgOrgueil et préjugés

Jane Austen

éditions Archipel

 

Mr Bennet dans le Hertfordshire est bien en peine. Il a une femme sotte et cinq filles à marier. Pour ne rien arranger, les trois plus jeunes sont aussi sottes que leur mère et il ne se console qu'avec ses deux aînées, la très jolie Jane et Elizabeth, vive et agréable. Mais le destin semble tourner pour lui avec l'arrivée dans le voisinage d'un riche jeune homme, Mr Bingley, qui se révèle être le parti idéal. Mr Bingley est doux, poli, attentionné et succombe très vite au charme de Jane. Elizabeth en revanche se heurte rapidement à l'ami de leur nouveau voisin, Mr Darcy, un homme hautain et désagréable qui méprise ouvertement les Bennet et leur entourage...

On retourne à Jane Austen avec ce classique de la littérature qu'est Orgueil et préjugés et qu'on ne présente plus. Le livre est à la hauteur de sa réputation. Il se passe dans un espace clos, dans une société fermée et rigide que le lecteur a tout le loisir d'observer à travers le regard critique d'Elizabeth, l'héroïne de l'histoire. Elizabeth est un personnage atypique, bien élevée mais néanmoins acerbe et dont la répartie fait tout le sel du récit. Face à elle nous avons Mr Darcy, autoritaire, fier et entêté et dont la première demande en mariage est un chef-d'oeuvre de préjugés et de goujaterie. Les dialogues, plus travaillés que dans Raison et sentiments sont également irrésistibles. Outre l'histoire d'amour atypique, Jane Austen dépeint un monde replié, des hommes qui ne pensent qu'à s'établir, des femmes qui ne songent qu'à se marier, des jeunes filles qui ne songent qu'à s'amuser.... C'est un univers qui paraît bien petit mais qui est pourtant révélateur d'une société qui se préoccupe peu du monde extérieur et s'inquiète moins des bouleversements politiques que du prochain scandale mondain. Au-delà de la satire, Orgueil et préjugés est avant tout un roman psychologique qui s'interroge sur la naissance des sentiments et la façon dont l'attitude d'un être peut influer sur la perception qu'on a de lui. Et pour les plus sentimentales d'entre nous, c'est un roman qui raconte la jolie histoire entre deux têtes de mules qui finissent après bien des déboires par se retrouver et s'avouer leur amour... En bref, encore un 1001 livres... qui ne démérite pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Classiques
commenter cet article

commentaires

Sandrine 22/08/2013 12:07

J'ai l'impression que tous les romans de Jane Austen sont dans la liste des "1001 livres..." ! En ce qui me concerne, je les relis ou je les écoute en audio-livre en anglais, toujours avec autant
de plaisir. C'est fascinant quand même de constater à quel point Austen reste populaire, 200 ans après, alors que les préoccupations et les relations sociales ont complètement changé.

PS : où en êtes-vous des 1001 livres d'ailleurs? Je suis curieuse

beux 25/08/2013 14:36



Je pense que si Jane Austen reste populaire, c'est que même si les relations sociales ont bien changé, les sentiments et la psychologie humaine restent toujours la même et Jane Austen est à mon
sens une très bonne observatrice de la psychologie humaine Et puis il y a toujours les histoires d'amour et nous
sommes toujours fan des histoires d'amour malgré tout...


 


Pour les 1001 livres, je viens de finir le dernier Austen justement qui était sur la liste, Emma! On en parlera bientôt... Je vais attaquer maintenant Benjamin Constant avec "Adolphe". D'un point
de vue chronologie j'en suis donc à 1816^^ Bon en plus je ne me simplifie pas la tâche vu que je relis les ouvrages que j'ai déjà lu avant la création de ce blog...Mais le XiX ème siècle étant ma
période littéraire favorite, j'ai bon espoir d'y passer moins de temps que pour le XVIII e...