Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 12:54

L01.jpgSuper triste histoire d'amour

Gary Shteyngart

éditions de l'Olivier

 

Un titre accrocheur pour un livre déroutant... Nous sommes dans une société futuriste, mais pas si éloignée de la nôtre. Les téléphones portables font la loi, les gens sont connectés vingt-quatre heures sur vingt-quatre et l'Amérique surrendettée dépend entièrement des chinois et des asiatiques, ce qui déclenche des conflits et des mouvements nationalistes plutôt violents. Au milieu de tout ça, notre héros, Lenny Abramov est ce qu'on nommerait un gentil ringard: quadragénaire pas très bien habillé, il n'est pas très au fait des nouvelles technologies et oh scandale! aime lire, ce qui est plutôt mal vu dans une société où l'on scanne à l'extrême rigueur mais lire! Pouah! Lenny travaille dans une entreprise qui promet la vie éternelle à ses clients et lui-même aimerait pouvoir en bénéficier grâce à des revenus relativement confortables à défaut d'être énormes. Notre héros est également romantique: il aspire à l'amour et éprouve pour ses amis et sa famille une grande tendresse, s'efforçant de protéger ceux qu'ils aiment dans un monde qui part en ruines. Son chemin croise à Rome la jolie Eunice Park, une jeune coréenne dont les parents ont émigré aux Etats-Unis et dont il tombe amoureux au premier regard. Eunice, d'abord rétive, se laisse séduire par le charme décalé et la puissance protectrice de Lenny. Ils s'installent ensemble à New-York mais leurs différences et des événements politiques violents vont avoir raison de cette histoire d'amour bancale...

Difficile de définir Super triste histoire d'amour, roman qui mêle le journal de Lenny aux mails de Eunice pour faire de la narration un mélange détonnant; le style soigné, très posé et un peu vieillot de Lenny contraste avec celui d'Eunice, enjoué, parfois vulgaire, parfois douloureux et un peu brouillon. Gary Shteyngart met en scène deux personnages qui, dans une époque troublée, essayent de vivre une vie des plus normales: être amoureux, former une famille, avoir un certain confort domestique... Mais Lenny est trop faible pour protéger Eunice du monde extérieur, Eunice trop faible pour l'affronter toute seule. C'est l'histoire d'un raté, d'un simulacre de passion qui n'est au fond que l'alliance de deux solitudes. Lenny et Eunice cherchent avant tout à combler un manque affectif, des parents peu aimants, une société superficielle, mais l'amour peut-il vraiment se construire à partir d'un manque? L'auteur nous démontre très clairement que non. L'univers de Super triste histoire d'amour est impitoyable puisqu'il met à nu tout le monde: sa richesse, son tempérament, ses expériences bonnes ou mauvaises tout passe par le filtre d'Internet. Economie chancelante, inégalités, troubles civiles, nationalisme exacerbé, répressions musclées, consommation à outrance... Bienvenu dans le monde de demain! Si j'ai eu beaucoup de peine à entrer dans le récit d'entrée de jeu, un peu perturbée par ce monde à la fois si lointain et si proche et par une écriture pas forcément facile, j'ai ensuite été séduite par un roman qui mêle le destin d'un couple à celui d'un pays et qui, sans aucune concession met à nu une société et des hommes parfois mesquins parfois grandioses. A lire, ne serait-ce que pour le personnage de la loutre...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Roman
commenter cet article

commentaires