Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 19:09

L02.jpgIntuitions t.3

Infini

Rachel Ward

éditions Michel Lafon

 

Quatre ans se sont écoulés depuis le "chaos" qui a secoué le monde et anénanti une grande partie de l'humanité. Adam, le héros du tome 2, doté du pouvoir de prédire la mort des gens rien qu'en les regardant, vit désormais avec Sarah, sa fille Mia et ses deux frères. Recherché, il fuit un gouvernement désireux de le capturer pour étudier son talent et vit comme la plupart des survivants, dehors, luttant pour subvenir aux besoins des siens. Mais un jour, des hommes le rattrapent et l'embarquent ainsi que Mia et Sarah, enceinte de son enfant. Ils prétendent avoir des intentions humanistes mais Adam n'est pas dupe et les événements lui donnent bientôt raison...

Clôturant la série, le tome 3 de Intuitions, à défaut d'être le chef-d'oeuvre du siècle, s'est révélé être une agréable surprise. Moins épais que le précédent volume, l'intrigue est davantage condensé et garde sa force tout du long grâce à de multiples rebondissements. Le style est soigné, les personnages sont attachants: la petite Mia, la douce Sarah, Adam le déterminé... Même le "méchant" a une certaine épaisseur. C'est assez rare dans un roman adolescent pour le souligner. Le style est certes un peu faiblard: je regrette en particulier ces passages larmoyants et sentimentaux qui parsemaient déjà le premier et second volume et qui tombent comme un cheveu sur la soupe, surtout dans le monde post-apocalyptique dépeint par l'auteur. Les personnages apparaissent parfois un peu trop tendres et ce n'est pas crédible après toutes les épreuves traversées. Il manque à Rachel Ward la cruauté d'un Grant dans Gone pour faire de son univers une véritable réussite. Je vais sans doute me faire des ennemis mais, pour moi, l'écriture de Ward est trop féminine, trop délicate: on sent une certaine répulsion de l'auteur à aller jusqu'au bout de l'horreur alors que son thème s'y prête pourtant à merveille. Mais bon, c'est un point de détail. De façon générale, les mauvais romans fantastiques pour ados ont tellement fleuri ces derniers temps qu'on ne peut que saluer un récit original, écrit correctement et qui, pour une fois, ne prend pas son lecteur pour un demeuré avide uniquement d'histoires d'amour et de vampires.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Olivier Pierre AUGUSTE 23/06/2012 08:15

Dommage pour Rachel WARD. Je n'ai lu aucun des trois tomes, et ce que tu en dis ne m'engage pas à les lire. C'est dur la vie d'Auteur!