Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 11:28

L01.jpgShutter Island

Dennis Lehane

éditions Rivages

 

Je comptais aller voir Shutter Island au cinéma mais, très vite, un dilemme s'est posé: fallait-il oui ou non lire le livre avant? Dans un cas comme dans l'autre, je me privais de l'effet de surprise. Finalement, je suis partie du principe (totalement injustifié je le reconnais) qu'un livre est toujours meilleur que son adaptation et j'ai décidé de commencer par le roman.

1954 au large de Boston: le marshall Teddy Daniels, assisté par un nouvel équipier, est envoyé sur Shutter Island, une île sur laquelle se dresse un hôpital pour les fous criminels. Il est chargé de retrouver une patiente, Rachel Solando, mystérieusement disparue. Mais comment cette femme a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée à clé de l'extérieur et tromper la vigilance des gardiens ? Le mystère s'épaissit lorsque Teddy retrouve dans la chambre de Rachel sur une feuille de papier une suite de lettres et de chiffres. Qui plus est, le personnel hospitalier de Shutter Island semble mettre des bâtons dans les roues des deux hommes et la tempête qui fait rage les contraint bientôt à vivre dans un huis-clos des plus angoissants et à basculer dans un monde où la barrière entre raison et folie semble totalement abolie...

Bon, que cela soit clair, je n'ai pas eu de réel effet de surprise car j'avais plus ou moins compris le pourquoi du comment. Ceci dit Shutter Island est un bon roman policier à tous points de vue. Les dialogues et la narration sont efficaces. Certaines échanges notamment entre les docteurs et Teddy sont particulièrement réussis: ils sont surréalistes et basculent parfois dans le grotesque et dans un humour noir totalement en accord avec le côté tragi-comique des patients de Shutter Island. L'intrigue est sans défaut, tenue de bout en bout, avec un final soigné qui ménage quelques jolis retournements de situation. Mais, le plus intéressant dans ce roman, c'est avant tout la thématique de la folie, qui paraît presque contagieuse: les malades déambulent avec leur propre raisonnement, qui semble tellement logique! Les belles tueuses de mari font du charme aux marshalls et le marshall lui-même plonge dans des rêves étranges, englué dans le deuil d'une épouse défunte. C'est plutôt angoissant et le récit laisse un profond sentiment de malaise au lecteur en lui rappelant que raison et folie ne sont jamais très loin l'une de l'autre et font parfois même très bon ménage. En attendant, j'ai plutôt bien fait de commencer par le roman car je suis maintenant curieuse de découvrir ce que donne l'adaptation cinématographique...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Polar
commenter cet article

commentaires

la bisounours carnivore 23/10/2011 00:57


En général, je fais l'inverse, le livre étant toujours plus réussi je regarde d'abord le film pour pouvoir ainsi apprécié les deux œuvres sans être influencé .


beux 24/10/2011 13:40



Pour le coup je commence toujours par le livre j'aime bien voir de quelle manière un livre est adapté et comment sont
les personnages. Le tout évidemment c'est de ne pas se formaliser des adaptations parfois plus libres que d'autres!



katibayouchkaya 08/04/2010 20:00


"Un dernier verre avant la guerre"... même les auteurs de polar ont du style!


Molly 08/04/2010 10:36


:)

histoire à suivre quand tu auras lu les autres Lehanne :)

à bientôt


Molly 07/04/2010 14:24


alors ?? verdict sur le film ?


beux 07/04/2010 20:19



J'ai plutôt bien aimé! Bon par instant j'ai trouvé ça un peu longuet, mais les acteurs sont vraiment excellents en particulier Di Caprio et son coéquipier. Bien d'accord ceci dit avec vous tous:
l'actrice n'est pas fracassante. Mais l'ensemble était vraiment intéressant. Donc je ne regrette rien et je suis plutôt contente d'avoir lu le roman avant car cela m'a permis d'avoir un oeil
différent sur le film et d'essayer de démonter un peu son mécanisme...



Dr Orlof 05/04/2010 17:41


Comme tu n'es pas très douée, voilé le lien sur lequel tu dois te précipiter pour avoir un avis sur le film.

http://drorlof.over-blog.com/article-l-horreur-est-humaine-45914997.html

(j'ai perdu aux masters de bronze : epic fail)


beux 06/04/2010 18:48



C'est fait! Mais de toute façon je vais voir le film ce soir... on n'est jamais mieux servi que par soi-même.


Au fait, c'est toi qui m'a piqué ma partie de TLMVPSP aujourd'hui? J'y ai pas joué et j'ai plus de parties: epic fail (je sais même pas ce que ce terme veut dire)