Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 19:02

L06.jpg

La vie d'une autre

Frédérique Deghelt

éditions Livre de Poche

(2007)

 

L'oubli est un joli mot. C'est aussi une chose à laquelle certains d'entre nous aspirent parfois. Oublier les moments douloureux, les situations embarrassantes... Oublier même les personnes qui nous ont fait souffrir. En tous cas l'oubli est la solution de notre héroïne du jour: Marie a 25 ans lorsqu'elle rencontre le beau Pablo au cours d'une soirée bien arrosée. Après une nuit torride, elle se réveille au matin à ses côtés. Rien que de très normal à un détail près: elle a douze ans de plus, elle est mariée au Pablo en question et elle a trois enfants.

Ok, l'idée de départ était vraiment intéressante. Je me réjouissais de lire ce livre, vraiment, d'autant plus qu'il m'avait été conseillée par deux personnes de goût, une gentille collègue (pardon Nath) et par une gentille lectrice (pardon Yara). Ne me frappez pas, ne lisez pas cet article: je n'ai pas du tout aimé.

Le rejet tient d'abord au style de l'écriture: la narratrice est l'héroïne elle-même et la façon de raconter l'histoire (quasiment pas de pauses, pratiquement pas de dialogues directs, de très longs chapitres) devient de ce fait très vite étouffante. Ce n'est que déballage psychologique et le moindre mouvement devient vite à prétexte à l'analyse. En clair: Marie est une tête à claques supposée réagir comme un femme de 25 ans, mais qui s'exprime bien comme une femme d'âge mûr, ce qui fait que son amnésie paraît factice. En face de notre héroïne merveilleuse, nous avons l'étalon Pablo, son mari (ça c'est pour le côté exotique de l'histoire, un Jean-Pierre ou un Fabrice aurait tout de suite paru moins romanesque) qu'on a envie de frapper dès son premier tango langoureux. Je ne parle même pas des enfants, supposés être des anges (c'est bien connu les enfants sont tout le temps adorables) dont l'héroïne instinctivement sait s'occuper. D'après ce qu'on comprend, Marie avant son amnésie avait une vie parfaite (elle était riche, avait une relation de couple épanouie, allait plusieurs fois par mois à l'institut de beauté et tous les étés dans le Sud) et on comprend pratiquement tout de suite avec horreur que l'auteur ne compte absolument pas faire preuve de subtilité en démontant le mécanisme ni remettre en question cette vie qui sent bon la bourgeoisie rance. Trop subtil, mieux vaut jouer sur la bonne vieille carte de l'héroïne devenue amnésique parce qu'elle souffrait trop (j'ai vérifié; ça marche pas) à la suite d'un événement dont nous ignorons tout mais qui a fait basculer son couple modèle. Rassurez-vous cependant: comme c'est un livre "optimiste" (dixit la quatrième de couverture) tout finit bien, ce n'est que guimauves et pétales de rose avec une réflexion psychologique on le sent très poussée sur le mariage (c'est bien), les célibataires (c'est mal parce qu'elles sont trop exigeantes, qu'elles ne font pas d'efforts pour le mâle et/ou qu'elles ne pensent qu'à leurs carrières) et les vilaines prédatrices avides d'hommes mariés (celles-là ce sont les pires, il faudrait les pendre sur la place publique avec leurs abats ces chiennes) Ajoutez à cela quelques danses lascives, une ou deux chansons d'amour, une carte postale de Venise, quelques bons clichés sur les provençaux un peu péquenauds qui se réunissent le soir pour boire un pastis et sur les méchants parisiens moroses qui feraient bien d'aller visiter le Sud, et vous avez le parfait cocktail du roman de gare pour femme au foyer jeune ou moins jeune adepte de Pancol ou d'Alexandre Jardin. Quant à moi, je vous prie de m'excuser, il me faut d'urgence aller oublier ce livre...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Anis 26/02/2012 20:22

C'est tout à fait bien vu. Il ya une adaptation aucinéma en ce moment et j'adore Juliette Binoche. J'hésite.

beux 06/03/2012 16:23



As-tu été le voir finalement? Je ne peux m'y résoudre, je pense que ce sera encore trop mielleux pour moi. Mais j'aimerais bien savoir quand même ce qu'a donné le film...



nath 18/04/2011 20:17


trop tard !!!!!!