Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 11:12

L01.jpgLe trop grand vide d'Alphonse Tabouret

Sibylline/ Jérôme d'Aviau/Capucine

éditions Ankama

 

Dans une forêt sombre, Alphonse Tabouret, petit bonhomme sans mémoire, s'éveille dans une clairière au côté du Monsieur, celui qui lui a donné son nom. Mais le Monsieur est fâché car Alphonse ne veut rien partager, aussi décide-t-il de le laisser tout seul dans sa clairière. Commence alors pour notre petit héros une quête pour trouver un sens à sa vie -mais comment fait-on sans panneaux indicateurs?- et surtout pour combler le grand vide qui est en lui...

Ni tout à fait roman graphique, ni tout à fait album pour enfants, Le trop grand vide d'Alphonse Tabouret raconte la jolie histoire d'un bout d'homme un peu naïf, un peu égoïste aussi parfois, mais enthousiaste et qui tire parti des rencontres qui jalonnent son parcours: monsieur Goisse qui a peur de tout et Stesse qui pleure tout le temps, Ide qui veut absorber tout le monde et Pénélope qui n'est jamais contente... Alphonse découvre, s'étonne, tâtonne, fait des choix plus ou moins bons tout au long de ce conte graphique empreint d'images, de poésie et de jeux de mots. Les dessins sont minimalistes (un rond pour la tête, de grands traits pour les bras du petit Alphonse) mais les personnages sont pourtant expressifs et mignons tout plein. On pourrait je suppose faire toute une analyse de toutes les situations vécues par les héros, s'interroger sur chacune des interprétations possibles des différents personnages, mais on peut aussi tout simplement se laisser porter par une quête initiatique à vue de nez sans queue ni tête, mais moins légère qu'il n'y paraît et qui ravira petits et grands.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans B.D.
commenter cet article

commentaires