Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 18:10

L03.jpgLe château d'Otrante

Horace Walpole

éditions José Corti

(1764)

 

On ne peut pas accuser les éditions Corti de malhonnêteté puisque dès la préface du Château d'Otrante, le traducteur s'emploie consciencieusement  à détruire le roman, le décrivant comme "une oeuvre toute baignée d'un sentimentalisme fade et sans chaleur" qui, s'il était publié aujourd'hui, ne passionnerait sans doute pas les foules.

L'histoire se déroule au Moyen-Age. Manfred, châtelain d'Otrante, s'apprête à célébrer le mariage de son fils Conrad avec la belle Isabelle. Mais le mariage tourne au drame lorsque le futur époux se prend un heaume géant sur la tête et meurt écrasé (oui, oui vous avez bien lu). Manfred, terrassé par le chagrin, semble soudain devenir fou et, n'ayant plus qu'une fille, Mathilde, se met en tête de répudier sa femme Hippolite pour épouser sa future ex-belle-fille et avoir des héritiers. Bien entendu, Isabelle ne l'entend pas de cette oreille et fuit tandis que dans le château, les phénomènes surnaturels se multiplient...

Je suis assez d'accord avec le traducteur. Ce livre n'offre aucun intérêt en soi. Les personnages sont creux. Sans consistance, ils n'ont aucune psychologie un tant soit peu fouillée et vivent ou meurent dans l'indifférence la plus générale. Le seul qui se distingue est Manfred, le principal protagoniste, qui, cependant à force de méchanceté, nous lasse. L'intrigue est invraisemblable et surtout semble cousue à la hâte, avec rebondissements divers et variés dignes d'un épisode du Caméléon où finalement on apprend que Miss Parker était la soeur du demi-frère de l'oncle du neveu de Jarod. Quant au merveilleux présent dans Le château d'Otrante, il est soit trop discret, soit au contraire un peu exagéré (le coup du casque à plumes géant qui tombe sur la tête de Conrad tout de même...) Alors, pourquoi me direz-vous, pourquoi diable les éditions Corti se sont-elles ennuyées à traduire et à publier ce roman, pourquoi diable fait-il partie de la sélection des 1001 livres...? Pour la simple raison que Le château d'Otrante est le premier roman gothique, se servant d'un décor médiéval (château truffé de passages) et du surnaturel (fantômes) pour créer une ambiance oppressante, mêlant fantastique et horreur. En tous cas c'était le but recherché. Le but en ce qui me concerne n'a pas été atteint. Le roman de Walpole est une curiosité: on le lit sans ennui, bercé par une écriture plaisante mais pas inoubliable et un style grandiloquent avec des hommes prêts à en découdre et des femmes qui se pâment toutes les trente secondes. A découvrir donc et à oublier tout aussitôt...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Classiques
commenter cet article

commentaires

canthilde 09/02/2011 17:17


Même pour l'aspect curiosité, je passe mon tour ! Pour du pur gothique, je comptais tester Les mystères d'Udolphe ou Le moine...


beux 10/02/2011 10:36



Ils font tous les deux partie de la sélection des 1001 livres donc j'aurais l'occasion de les lire aussi!! D'après les résumés que j'ai pu lire, ils sont effectivement plus aboutis que Le château
d'Otrante...