Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 16:03

Maudit KarmaL02.jpg
David Safier
éditions Presses de la Cité


Kim Lange, contrairement à Moll Flanders, notre héroïne de la note précédente, est elle une véritable peste. Animatrice de talk-show, cette femme ambitieuse a marché sur bien des cadavres pour en arriver là, négligeant son mari et sa fille au profit de sa carrière. Aussi, quand un morceau de station spatiale russe s'écrase sur sa tête (vraiment pas de chance), Kim a la désagréable surprise de se réincarner en fourmi! C'est seulement en accumulant du bon karma, autrement dit en faisant le bien, qu'elle parviendra à remonter dans l'échelle des réincarnations et à entrer dans le Nirvana. Mais, Kim a un autre objectif en tête que le Nirvana; elle veut récupérer sa famille et reprendre sa place auprès de sa fille et de son mari, mari qu'une ancienne amie, mais aussi rivale, est tout doucement mais sûrement en train de lui "voler"...
L'auteur n'a pas spécialement envie de s'attarder sur le bouddhisme et, contrairement à Bernard Werber par exemple (un auteur avec qui, personnellement, j'ai beaucoup de mal) ne se prend pas au sérieux. Aussi, ne cherchez pas ici dans l'histoire des réincarnations autre chose qu'un ressort narratif. Ne cherchez pas non plus dans Maudit Karma un style recherché. David Saffier est scénariste et ça se ressent: c'est drôle, écrit avec efficacité, mais pas forcément très littéraire. Qui plus est, l'auteur a la désagréable manie de mettre des points d'exclamation partout. Mais, je le répète, c'est drôle. A dire vrai, j'ai beaucoup aimé lorsque l'héroïne se retrouve dans la peau d'animaux divers et variés, avec mention spéciale pour le cochon d'Inde. En revanche, j'ai très peu goûté la fin du roman que j'ai trouvé convenue et somme toute assez moralisatrice (la palme du cliché revenant à la phrase finale). Dans l'ensemble, je regrette que le cynisme de l'héroïne, très réjouissant, soit contrebalancé par un sentimentalisme un peu gluant qui jure avec la légèreté du récit. J'ai parfois eu le sentiment en lisant Maudit Karma de regarder une de ces comédies sentimentales américaines faussement provocatrices mais dans lesquelles au final la morale est toujours sauve. L'histoire finit sur un happy end et tout le monde est content. Bah, pourquoi pas après tout? Maudit Karma n'est un grand roman mais c'est un bon roman pour se divertir un peu...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Roman
commenter cet article

commentaires

orchéon 13/01/2012 13:55

je l'ai lus d'une traite, et je me suis vraiment bien amusé, avec celui ci.

beux 17/01/2012 14:03



C'est un roman assez facile, mais qui a l'avantage effectivement de se lire bien et puis de faire rire comme vous le dites si bien! Les romans drôles sont suffisamment rares en ce moment...



Diane 15/01/2010 21:56


Bonjour,

J'ai découvert votre blog récemment et je suis épatée!
Les blogs de qualité sont rares.
Bravo.
Mon intervention n'a rien à voir avec Maudit Karma mais avec La Route.
Je viens également de le terminer et j'aurais aimé lire votre note à son sujet? Cependant, je ne la trouve pas. Existe-t-elle?
Je suis restée sur ma faim, le livre m'a paru superficiel malgé sa "redondance".


beux 16/01/2010 12:02


Désolée, la note sur "La route'" n'existe pas! Quand le film est sorti je l'ai moi-même cherchée, avant de réaliser que j'avais lu le livre avant de créer le blog. Si ça vous intéresse ceci dit, je
peux vous proposer la note qu'a faite mon gentil frère là-dessus: http://drorlof.blogspot.com/2008_08_01_archive.html. Elle est assez conséquente mais intéressante.
Globalement, comme je l'ai dit à Pascal le Yukka, je me rappelle avoir beaucoup aimé le côté minimaliste de l'histoire mais j'admets bien volontiers que le style est plus que particulier. Il me
semble également que la première version poche était truffée de coquilles et de fautes d'impression, ce qui est je pense résolu dans les nouveaux tirages.
En tout cas, merci beaucoup pour votre commentaire et j'espère que mon blog continuera à vous plaire! A bientôt


Pascal le Yukka 15/01/2010 08:40


Haha, très bon ! J'aime bien l'idée : améliorer son karma et grimper dans l'échelle des espèces (en partant de l'état de fourmi quand même !) pour redevenir celui/celle qu'on était avant, meilleur.
Effectivement, ça doit être amusant à lire.
Je viens de lire La Route de Cormac McCarthy... pas vu le film, mais mon dieu, la fin est d'une niaiserie absolue (je ne dévoile rien, mais Cormac était pourtant très bien parti).


beux 15/01/2010 13:07


Ah bon? J'ai lu la Route également à sa sortie, et pour le coup j'ai vraiment beaucoup aimé même la fin! Mais bon, je reconnais que  le dénouement est assez "sentimental" (c'est peut-être pour
ça que j'ai bien aimé malgré tout ce que je peux dire!)
Si tu as le temps, ceci dit, va voir le film. Il vaut le coup d'oeil également malgré une bande annonce franchement kitsch.