Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 14:23
L05.jpgGraceling
livre 1: Le don de Katsa

Kristin Cashore
éditions Hachette




Prenez un monde imaginaire: bien entendu, n'oubliez pas la jolie petite carte géographique au début du roman pour que le lecteur se repère facilement. Prenez ensuite un héros ou une héroïne doté(e) de pouvoirs extraordinaires. Il doit s'agir de pouvoirs qui l'isolent des autres et le ou la rendent louches. Dans tout bon roman du style, le don est toujours considéré au départ comme une malédiction. C'est encore plus vrai lorsqu'il s'agit d'un livre pour la jeunesse. Croyez-vous qu'un adolescent un peu mal dans sa peau a envie de lire un récit sur un héros qui s'assume d'entrée de jeu? Non, ce n'est pas le but. Bien au contraire, le héros ou l'héroïne doit apprendre à s'accepter tel qu'il est, passant du vilain petit canard au joli cygne qui va sauver le monde. Car, comprenez-moi, le héros du roman de fantasy n'a pas de pouvoirs prodigieux (parler aux animaux, une force extraordinaire, des dons de télépathe ou de magicien) pour gagner de l'argent, monter sur scène ou se faire engager dans un cirque. Sa destinée est plus grande. Dans sa quête ,il est soutenu soit par  un mentor bienveillant, soit par un compagnon de voyage (ou compagne) qui, généralement, l'aide à prendre conscience de son talent et, le plus souvent, termine dans son lit (car comme tout le monde, le héros ou l'héroïne a des besoins affectifs et sexuels)
Muni(e) de ce schéma, vous pouvez ainsi vous pencher sur notre lecture du jour Graceling t.1 de Kristin Cashore, récit pour la jeunesse. Katsa vit dans un des sept royaumes de sa contrée (carte) et est elle-même de sang royal, nièce du roi Randa, petit chef imbu de sa personne. Katsa est une Graceling; elle a les yeux vairons (comme Docteur Quinn) et a un pouvoir; dotée d'une force prodigieuse, elle peut tuer n'importe qui à mains nues et éliminer une armée à elle toute seule. Bien entendu, elle vit son "don" comme une malédiction. Tout le monde a peur d'elle et son oncle, qui la considère comme un monstre, se sert d'elle pour se débarrasser des ennemis (vilain petit canard) Heureusement, Katsa croise un jour sur sa route Pô, un Graceling lui aussi, qui va l'aider à apprivoiser son don et à s'accepter telle qu'elle est . Ensemble, ils partent déjouer les manoeuvres d'un roi malveillant (syndrôme de "sauvons le monde") et, en cours de route, tombent amoureux et deviennent amants (car qui dit héroïne dit lectrice et la lectrice aime les histoires d'amour et puis c'est l'amour qui fait tourner le monde etc.) Emballé c'est pesé, à suivre.
Même schéma que les romans du style donc. L'héroïne soupe au lait mais avec un bon fond, l'amoureux très très patient, le prétendant éconduit qui dans le tome 2 deviendra soit un ennemi, soit au contraire se sacrifiera pour l'amour de sa vie (l'option: "il continue à souffrir en silence" n'est pas envisageable dans ce type de scénarios), le gentil confident de l'héroïne, peut-être homosexuel qui sait? La petite fille courageuse qui s'attache aux héros et qui représente plus ou moins le symbole de leur amour (je parie que dans le tome 2, elle se révèlera être une Graceling elle aussi) Il y a tous les ingrédients dans ce livre: amour, trahison, faux-semblants, retournements de situation, un brin d'humour et de magie.... Pourtant, il y manque la chose la plus importante: une touche d'originalité. C'est du déjà-vu, depuis la personnalité de l'héroïne jusqu'à la trame de l'histoire. Ce n'est pas mauvais, certains passages sont même particulièrement réussis (je pense au moment où Katsa et Bitterblue franchissent le col d'une montagne réputée infranchissable) et le style est tout à fait honnête mais, comment vous expliquer ça? C'est un peu plat. Il manque à Graceling quelque chose pour le distinguer du genre et ça, c'est vraiment dommage....

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

luxsword 28/02/2010 19:01


Ah bah, vraiment désolée que ce soit pas si super alors, mais un grand merci pour cette chronique ! (Je savais pas qu'il y avait plusieurs tomes.)


beux 28/02/2010 21:47


Oh non ne sois pas désolée! J'ai été très sévère dans l'article, mais Graceling se lit quand même plutôt bien. Et moi tant que je ne m'ennuie pas en lisant un livre, tout va bien! Oui, il va y
avoir plusieurs tomes mais à priori le tome 2 n'est pas encore sorti. Je crois que je le lirais également histoire de voir si mes suppositions sont justes....