Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 19:46

L05.jpgBZRK

Michael Grant

éditions Gallimard Jeunesse

 

Non, je ne prononcerai pas à voix haute le titre de ce livre. Je suppose que ça se dit "Berserk" mais je ne me lancerai pas dans le débat. BZRK c'est la toute nouvelle série du papa de Gone qui, s'il s'adresse toujours à un public adolescent, choisit cette fois la science-fiction, Gone étant plutôt du fantastique.

Nous sommes en 2040. Les technologies ont évolué et des entreprises se sont lancées dans la nanotechnologie, se servant de minuscules insectes guidés par des humains pour explorer le cerveau. Deux organisations se livrent à une guerre sans merci: BZRK, désireux de continuer les recherches sans pour autant anihiler toute espèce de liberté individuelle et le clan des jumeaux Armstrong qui eux, au contraire, désirent se servir des nouvelles technologies pour façonner les consciences et créer un monde avec une pensée unique mais en paix.  BZRK recrute deux adolescents au sein de son groupe: Sadie, seule survivante de la famille à l'origine de la découverte des nanotechnologies, et Noah, un jeune anglais qui veut faire honneur à son frère, un ancien membre de l'association devenu fou. Tous deux vont avoir pour tâche d'empêcher les frères Armstrong d'infiltrer les cerveaux des principaux dirigeants du monde...

J'ai été assez déçue je le reconnais mais il s'agit pour le coup plutôt d'une question de goût. La science-fiction n'a jamais été mon fort et autant j'aime le climat fantastique et vaguement inquiétant de Gone, autant je n'ai pas adhéré à l'univers informatique et technologique de BZRK. Passées des premières scènes plutôt réussies, avec notamment un crash d'avion spectaculaire, le reste m'a un peu ennuyée: les explications techniques, les petits insectes métalliques, les geeks qui dirigent le monde via leur ordinateur... Les descriptions sont amusantes (imaginez un corps humain vu à l'échelle d'un être plus petit qu'une puce) mais n'ont pas réussi à me faire oublier les quelques longueurs du roman. Les personnages sont sympathiques mais pas franchement attachants... Bref, ce roman m'a laissée de marbre. Problème de construction du récit ? (l'intrigue met beaucoup de temps à se mettre totalement en place) Simple question de goût? Probable. Toujours est-il que j'attends avec beaucoup plus d'impatience la suite de Gone que de BZRK...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Domino 25/10/2012 10:42

Il est vrai que le côté SF très poussé peut rebuter... Mais parmi toute la production de fantasy pour jeunesse, ce roman apporte un changement bienvenu.

beux 25/10/2012 12:07



C'est vrai. Je commence aussi à me lasser de la fantasy à outrance: Ah les Starters et Promise... Mais j'avoue que la SF n'est vraiment pas ma tasse de thé. En jeunesse, je crois que je vais
essayer de nouveau des romans plus réalistes histoire de voir si je trouve quelque chose d'intéressant comme l'année dernière avec la "Hate List" (merci d'ailleurs c'est toi qui me l'avais fait
découvrir si je me souviens bien grâce à ton blog)