Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 13:17

L01.jpgLe Pacte de Minuit

David Whitley

éditions Gallimard Jeunesse

 

 

Agora est une ville dont notre président rêverait, l'idéal des écoles de commerce. Dans cette ville cernée de hauts murs, tout s'achète et tout se vend, du service à l'être humain. Rien n'est gratuit mais tout fonctionne selon les lois de l'offre et la demande. Ainsi Mark, propriété de son père jusqu'à ses douze ans comme tous les enfants d'Agora, a été vendu à bas prix à un médecin. Dans la tour glaciale où l'homme vit en compagnie de son grand-père, un astrologue grincheux, le jeune garçon fait la connaissance de Lily, une orpheline qui, tout comme lui,se trouve obligée de travailler pour survivre. Réunis pendant quelques mois, leur destin à tous deux va prendre par la suite un tour inattendu: Mark, dont les basses origines le condamnaient à une vie de servitude, se retrouve presque par hasard propulsé au sommet, riche et célèbre personnalité d'Agora. Lily en revanche, éprise de liberté et de justice, met son existence au service des autres et décide l'impensable: offrir des soins gratuitement pour prouver à la cité entière que la notion de don peut exister... Cependant, même s'ils l'ignorent encore, les deux adolescents sont liés par un mystérieux pacte, le Pacte de Minuit...

Il n'y a rien à dire, lire Le Pacte de Minuit après Oksa Pollock c'est comme manger un bon repas après un fast-food. Ne serait-ce qu'au niveau du style, le livre de David Whitley est infiniment mieux écrit même si l'on pourrait déplorer un démarrage un peu lent au niveau de l'action. Quant à l'intrigue... Oksa Pollock est un gentil roman sur la magie, le Bien et le Mal, le tout mâtiné d'une vague intrigue amoureuse; rien qui perturbera le sommeil de nos gentils têtes blondes. Le pacte de Minuit en revanche aborde des thèmes qui mettent beaucoup plus mal à l'aise...La grande trouvaille de l'auteur, c'est de baser toute l'économie de Agora sur le commerce; la cité est une immense machine où il n'y a plus d'hommes, mais seulement des propriétaires, des recouvreurs et des débiteurs. Tout se vend même les émotions, avec un contrat en bonne et dûe forme. Votre femme chanteuse vous trompe? Prenez-lui sa voix, elle vous a pris votre coeur! ça vous paraît un peu exagéré? Pourtant ne riez pas trop, ce monde n'est pas loin du nôtre... Ce qui est intéressant également, c'est que curieusement, ce n'est pas le plus faible qui se révolte contre ce système, Mark, mais au contraire la plus débrouillarde, Lily, qui le conteste. Une façon comme une autre de prouver que les marginaux ne sont pas ceux que l'on croit. S'ajoute à cela une intrigue plus ésotérique, mêlant prophétie et pacte d'une société secrète, moins convaincante, mais à développer puisque qu'il s'agit d'un premier tome d'une trilogie... Enfin, David Whitley campe une ambiance très sombre, décrivant une ville pleine de ruelles tortueuses, d'intrigues politiques alambiquées, de trahisons et d'alliances troubles... Les auteurs de romans fantastiques préfèrent généralement jouer sur une ambiance médiévale mais l'auteur du Pacte de Minuit lui décrit une ville dans laquelle on imaginerait plus volontiers déambuler Jack l'éventreur. Encore une originalité qui fait de ce roman pour adolescents un livre à ne pas rater au milieu des fadaises insipides sur les vampires et les magiciennes insupportables.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

nath 16/09/2010 19:49


merci pour la dernière phrase....