Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 12:09

L09.jpgMiss Charity

Marie-Aude Murail

éditions Ecole des Loisirs

 

Charity est une petite fille anglaise du 19ème siècle et, comme toutes les petites filles de cette époque, s'ennuie beaucoup. Coincée entre une mère étouffante et un père absent, elle n'a pour toute compagnie que le fantôme de ses petites soeurs, mortes peu après leur naissance. Mais Charity va se découvrir par hasard une passion pour les animaux et transforme sa nursery en véritable ménagerie: lapins, grenouilles, oiseaux, escargots, souris, insectes... Charity devient également une scientifique en herbe, collectant plantes et champignons sous l'oeil goguenard de sa bonne Tabitha, une irlandaise un peu folle. Les années passent... Charity multiplie les activités, dessine, dissèque, déclame du Shakespeare. Considérée comme une originale, elle attend pleine d'espoir que quelque chose lui arrive...

Marie-Aude Murail, que nous ne présentons plus, signe avec Miss Charity sans doute l'un de ses meilleurs romans. Véritable pavé, le livre, écrit volontairement de façon vieillotte (les dialogues sont à la mode des romans de la Comtesse de Ségur, c'est-à-dire nettement séparés de la narration principale) se lit d'une traite, illustré de façon talentueuse par Philippe Dumas. L'héroïne est attachante: Charity n'est pas une rebelle, elle ne conteste pas l'ordre établi, ne s'oppose pas à ses parents mais, de par sa fraîcheur et son originalité, tranche avec les autres personnages, en particulier ses cousines uniquement préoccupées par leur fortune et l'idée d'un beau mariage. Récit écrit à la première personne, Miss Charity est également plein d'humour. Malgré l'apparente légèreté du style, l'oeuvre de Marie-Aude Murail aborde cependant, l'air de rien, des sujets relativement graves: la mort, la folie, l'argent, le poids des préjugés sociaux.... Ce qui est également agréable, c'est l'absence de jugement de l'auteur qui pose sur tous ses personnages un regard d'une extrême tendresse, que ce soit la mère envahissante, le cousin maladif ou le professeur bavard. C'est cette absence de manichéisme, cette narration volontairement sobre qui fait de Miss Charity une grande réussite et un joli moment de lecture...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Toutalunique 12/06/2013 20:50

Très belle chronique ! Miss Charity est l'un de mes romans préférés et je n'en aurais pas mieux fait l'éloge !

beux 13/06/2013 11:22



De rien! C'est un livre que j'ai beaucoup aimé moi-même et qui m'a marquée...



Meian 27/09/2012 21:36

Comme vous j'ai adoré ce roman, le seul bémol serait que l'histoire rappelle furieusement la vie de Beatrix Potter, j'ai du mal à penser que l'auteure ne s'en est pas inspirée, même s'il n'en est
fait mention nulle part (ou alors ça m'a échappé)

beux 15/10/2012 19:12



Je n'avais pas vu votre commentaire pardon! Si, de mémoire, Beatrix Potter est mentionnée mais effectivement sous forme de clin d'oeil, à la page des remerciements! (je crois que c'est au tout
début du livre)