Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 18:27

L05.jpgSamien

En route vers l'Outremonde

Colin Thibert

éditions Thierry Magnier

(2011)

 

Ce n'est pas parce qu'un éditeur est habituellement bon qu'il ne peut pas de temps en temps produire quelques fadaises. Ainsi, les éditions Thierry Magnier qui, en temps ordinaire, éditent plutôt des romans qui me plaisent, baissent aujourd'hui dans mon estime en publiant Samien, en route vers l'Outremonde.

Dans un monde imaginaire, Samien, jeune orphelin maltraité par sa famille d'accueil, fuit pour une vie meilleure, résolue à aller jusqu'à l'Outremonde et à se faire une place au sein de la société. En chemin, il croise Yonka, une araignée qui le prend sous sa protection et signe un pacte de sang avec lui. Yonka cachée sous son bonnet, Samien peut ainsi affronter les dangers de toutes sortes qui parsèment sa route: brigands, monstres, mais aussi trahisons et coups du sort. Il découvrira aussi, bien évidemment, l'amour et l'amitié.... Je ne doute pas que certains libraires aimeront ce roman pseudo iniatique avec quelques considérations philosophiques sur l'esclavage ou l'ambition. En plus il y a des chenilles géantes, des monstres et des brigands, ouh la la quelle imagination, on va pas dire du mal d'un roman avec tant de trouvailles, ça plaira sûrement aux ados. J'avoue que si j'étais un tant soit peu de meilleure humeur, je ferais un effort pour trouver des qualités à Samien: l'araignée par exemple est très bien, les chenilles géantes aussi, et le monde créé plutôt sympa. Mais comme aujourd'hui je suis d'une humeur de chien, je ne retiendrai que les points noirs du livre, aussi nombreux que l'acné sur le visage d'un lycéen; le seul personnage à la psychologie un tant soit peu intéressante est celui de l'araignée, ce qui est quand même un comble! Le style est sans relief et, surtout, le rythme du récit est un véritable massacre. L'auteur dévide son histoire à toute vitesse, sans souci de développer un tant soit peu l'action et tue tout suspens alors que quelques scènes auraient mérité un bien meilleur traitement (je pense par exemple à la course de chenilles ou encore au séjour chez les brigands) Trop d'actions tue l'action je crois déjà l'avoir dit et là, c'est exactement ce qui se passe. Nous n'avons ni effet de surprise ni émotions en lisant un roman plat, hésitant entre l'humour et le tragique et mettant en scène un héros naïf et tête à claques. Quête initiatique si vous voulez  mais quête ratée, en tous cas pour moi...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Misc 30/03/2011 23:53


Quel massacre ! Je n'aimerais pas vous croiser dans un mauvais jour :)
Merci pour vos ecrits, j'epate tout le monde en offrant toujours des bouquins qui plaisent, grace a vos bons tuyaux.
Au fait, c'est "resolu" je crois.
Desolee pour les accents.


beux 07/04/2011 20:59



Huum oui je confirme, je ne suis pas très sympa quand je suis de mauvaise humeur... mais seulement avec les livres! Je ne massacre pas encore les gens (enfin pas trop...) Et puis ce livre-là,
même avec le recul, il était pas franchement inoubliable... En tous cas, merci pour le commentaire!