Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 15:03
L02.jpgLes enfants d'ailleurs
Premier cycle: L'autre Monde.
Bannister et Nyko
éditions Dupuis

Toujours et encore dans la BD... Mais on reste chez Dupuis si vous le voulez bien...

 

Trois garçons un rien désoeuvrés, Noé, Théo et Maxime, assistent à l'enterrement du père Gab, un vieux monsieur énigmatique au passé mystérieux... Ils se lient d'amitié avec Rebecca, sa petite fille adoptive et ensemble décident d'explorer la maison du défunt, que beaucoup considèrent comme hantés. Involontairelent, ils ouvrent une porte donnant sur un autre monde et se retrouvent piégés. L'ennui c'est que ce nouveau monde est loin d'être idyllique. Des ombres rôdent, prêtes à tuer quiconque s'aventure dans le noir, et les habitants vivent dans la terreur. Pris au piège, les enfants vont devoir cependant traverser cette contrée hostile pour retrouver un passage jusqu'à chez eux, ,aidés par la jolie Ilvanna et par une mystérieuse jeune fille à dos de dragon...

 

Je m'aperçois que ce n'est pas si évident que ça de lire de la bande dessinée. Je ne parle pas de séries du type Les Blondes ou Le guide de (complètez au choix par du jeune père, du trentenaire, du retraité, etc.) Ce type de BD demande effectivement un neurone et demi pour la lecture (pour tourner les pages) En revanche, une bande dessinée avec un scénario un peu plus fouillé réclame un minimum de concentration et c'est très déroutant quand on ne lit quasiment que des romans. Pourquoi me direz-vous? Et bien, quand vous lisez un roman, votre esprit peut se permettre de s'égarer un peu, de sauter un détail et ce sans gêner trop la lecture. Mais, omettez une case, sautez un dialogue dans une BD et vous êtes fichus. C'est trop dense pour se permettre ce genre d'errance mentale.

Les Enfants d'Ailleurs est intéressant, visuellement très joli mais sa lecture s'est donc révélée relativement épuisante. Le dessin est "complexe" (je ne sais pas si ça se dit mais tant pis), le scénario ambitieux et pour couronner le tout, j'ai eu entre les mains l'intégrale regroupant les trois premiers volumes de la saga,,autrement dit près de 150 pages pour  m'immerger dans un monde qui ne m'est pas familier. Reste que j'ai aimé l'ambiance très "narnienne" de la série et le décalage entre les deux mondes. Dans la "réalité", les enfants sont un peu considérés comme des voyous; ils sèchent, fuguent, traînent dans la rue... Dans le monde des ombres, loin du regard critique de leurs proches, ils ont toute latitude pour s'affirmer.  Certaines scènes sont assez dures et, comme je l'ai déjà dit, il faut un minimum de concentration mais globalement, la série vaut le coup d'oeil, et la suite fait d'ores et déjà partie de mes prochaines lectures...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans B.D.
commenter cet article

commentaires