Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 19:36

L02.jpgLe royaume de Tobin

Lynn Flewelling

éditions Pygmalion

(6 tomes en français)

 

 

Un jour, je finirais de lire Pamela, promis. En attendant, retour à la fantasy. Aujourd'hui, je vais vous parler d'une série que j'ai commencé il y a bien longtemps et que je viens de terminer. Allergiques au genre, je vous autorise à quitter le blog pour l'heure.

Skala est un royaume qui traditionnellement est  gouverné par des reines. Ainsi en ont décidé les Dieux protecteurs et leur oracle. Mais la dernière reine est devenue une folle meurtrière, si bien que lorsqu'elle meurt et que son fils Erius prend le pouvoir au détriment de sa jeune soeur Ariani, personne ne proteste vraiment. Les dieux sont en colère cependant et épidémies, famines et attaques d'ennemis se multiplient. Les murmures de malédiction se font plus forts et Erius prend peur. Il élimine toute prétendante potentielle au trône hormis sa soeur qu'il aime profondément. Une erreur pour lui car de cette soeur naît des jumeaux, un garçon et une fille. Deux mages et une sorcière décide de sauver la fillette en lui faisant prendre l'apparence de son frère et en sacrifiant ce dernier. Tobin, la fillette prend ainsi le corps de son jumeau et élevé(e) comme un garçon, ignore tout de sa véritable nature ainsi que de la destinée qui l'attend. A ses côtés, son frère mort transformé en démon hante ses pas et son esprit peuplé d'ombres...

C'est de la fantasy pure et dure, ni plus ni moins. Six tomes (dans la version originale je crois qu'il s'agit d'une trilogie) sans véritable surprise avec tous les ingrédients du genre: l'écuyer fidèle ami d'enfance de Tobin qui finira par tomber amoureux lorsque celui-ci  se transformera en femme, la sorcière incomprise, le magicien perfide, le roi fou, le prince faible... je vous rajoute une petite touche de magie, un peuple nommé les Aurënfaïes qui ressemblent diablement à des elfes (ils vivent longtemps, et ce sont des archers très beaux), quelques bonnes scènes de combat, une bonne louche d'honneur et de fidélité, une prophétie et deux trois histoires d'amour et hop! Le tour est joué!

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit;  j'ai bien aimé la série. Pour une initiation à de la fantasy, je la recommanderais d'ailleurs car Flewelling à l'instar de sa compatriote Robin Hobb, ne tombe pas dans les écueils habituels et évite de créer un univers trop compliqué, privilégiant psychologie des personnages à descriptions interminables ou généalogies enflammées. Le style n'est pas extraordinaire mais passe bien. A vrai dire, j'avoue avoir été plus emballée par les quatres premiers tomes de la saga que par les deux derniers, lorsque Tobin devient Tamir et  se lance dans la bataille pour son accession au trône. En effet, le début de la série est plus nuancée alors que la fin tombe dans des travers qui sont par ailleurs souvent reprochés aux auteurs de fantasy: manichéisme et bons  sentiments.

Mais, ce que je retiendrais le plus volontiers de la série et qui la distingue parmi toutes les autres, c'est sa dimension fantastique. Le personnage de Frère, le jumeau sacrifié qui hante les pas de sa soeur, est une incontestable réussite, donnant à l'ensemble un ton très noir, surtout dans les premiers tomes. Le lien qui l'unit d'ailleurs à Tobin est de loin le plus intéressant de l'histoire, curieux mélange de haine et d'entre-aide. Il y a aussi une thématique de la dualité dans Le Royaume de Tobin qui fait du récit une oeuvre quelque peu schizophrène avec un mélange des genres (fille/garçon) des sentiments (amour/haine) ou même des aspirations (création/destruction) et gomme de ce fait l'aspect un peu trop lisse de l'ensemble. ça n'en fait pas un chef-d'oeuvre certes mais une lecture sympathique pour les soirées pluvieuses...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sblet 17/06/2010 17:16


Merci pour la critique, je ne connais pas cette série, j'irais donc y jeter un oeil.

As tu eu l'occasion de lire "Fendragon" de Barabara Hambly ? Pour le style initiation Fantasy, sans description longue et complexe avec généalogie, c'est un très bon bouquin, en 1 seul tome,
avantage non négligeable dans le fatras des séries en 10 volumes qui n'en finissent pas. Et y a quand même des nains bondissant, des dragon et de la magie. Cette dernière plutôt très
sympathiquement décrite. Et un héros plutôt atypique, à mille coudées des perso un peu simpliste de Hobb (enfin, c't'un avis perso, évidement).

au plaisir de lire les prochains articles.


beux 18/06/2010 18:44



Non je ne connais pas du coup mais du coup je suis curieuse, surtout qu'un ouvrage de fantasy en un seul tome c'est une denrée rare! C'est noté en tous cas et j'essaierais de me trouver ça à la
rentrée... Merci beaucoup!



Molly 13/06/2010 18:03


Je suis une fois de plus d'accord avec toi.
Cette série était très prometteuse et les premiers tomes donnaient vraiment envie de connaître la suite,
pas exceptionnels mais vraiment cette schizophrénie était intéressante. J'aimais aussi les persos secondaires, type la sorcière dans la forêt, ou le jeune homme qui s'occupait de l'éducation de
Tobin.
Mais alors les deux derniers tomes... bouh!
Long fatiguant, tirant en longueur, clichés...
Bref ils auraient largement pu être mieux abordés (je trouve).
Mais bonne série dans l'ensemble.
D'ailleurs je termine aujourd'hui la série fantasy "La couronne des sept royaumes" (10 tomes),
elle est très bien !
à bientôt


beux 17/06/2010 16:42



moi je suis une fan inconditionnelle du prince Korin, va comprendre pourquoi... Tu comprends d'autant plus ma déception à la lecture des deux derniers tomes lorsqu'il devient beaucoup plus
prévisible et conforme à ce qu'on attend de lui. Qui plus est, il y avait vraiment beaucoup trop de combats à mon goût à la fin... Mais bon l'histoire reste quand même intéressante.



canthilde 13/06/2010 13:25


C'est bon à savoir. Je n'avais pas accroché au premier tome (j'avais besoin d'action, suite à une overdose de Robin Hobb justement) mais si la trilogie est terminée, je peux envisager de m'y
remettre. J'aime bien l'idée du genre indéterminé de l'héroïne et de son fantôme. De manière générale, je préfère les héroïnes dans les sagas de fantasy !


beux 17/06/2010 16:44



Moi il faudrait aussi que je me remette sérieusement à Robin Hobb, je crois que j'en suis restée au cinquième ou sixième tomes de l'assassin royal...