Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 12:40

L02.jpgMansfield Park

Jane Austen

éditions 10/18

1814

 

Quand je songe à Jane Austen, je suis toujours un peu triste. Voilà quelqu'un avec un talent littéraire absolument étonnant et une connaissance fine des sentiments humains. Serait-elle née à une autre époque, aurait-elle vécu un peu plus longtemps qu'elle se serait pleinement épanouie. Au lieu de cela, morte à à peine plus de quarante ans, elle n'est perçue par la plupart de nos contemporains que comme une vieille fille discrète écrivant des histoires d'amour qui finissent bien.

Mansfield Park n'est pas l'oeuvre de Jane Austen la plus connue et c'est loin d'être son meilleur ouvrage. L'histoire est celle de Fanny Price qui, dès son enfance, est arrachée à sa famille d'origine modeste pour être élevée par son oncle et sa tante à Mansfield Park. Peu à peu la jeune fille craintive et vertueuse tombe amoureuse de son gentil cousin, Edmond, le second fils et destiné à devenir pasteur. Mais Edmond la considère avec toute la tendresse d'un frère et n'a d'yeux que pour la jolie et délurée miss Crawford tandis que, de son côté, ses soeurs Maria et Julia s'éprennent du frère de cette dernière, le volage Henry.

Comme dans Raisons et sentiments et Orgueil et préjugés, on retrouve des personnages types de l'auteur: la jeune fille vertueuse (Fanny), le jeune homme vertueux (Edmond) le séducteur volage (Henry) et la gourgandine mal éduquée (Mary). Dans Mansfield Park ceci dit, les caractères sont plus nuancés: Mary, aussi frivole soit-elle, est capable d'aimer profondément Edmond, Henry est prêt à épouser Fanny tandis qu'Edmond est prêt à faire fi de certains principes pour les beaux yeux de sa belle. La seule qui soit toujours égale à elle-même, droite et constante, c'est Fanny et elle est d'un ennui! Jamais Jane Austen ne m'avait ennuyée avec une héroïne aussi timorée, aussi prude et aussi prévisible. Amoureuse d'Edmond elle ne prend aucune initiative pour se l'attacher, n'ose rien demander, n'ose rien entreprendre et se contente durant tout le livre de s'indigner devant les manières très libres de ses proches. De fait, elle reste l'éternelle spectactrice de l'ouvrage, ne jouera aucun rôle majeur et ne se livrera à aucun épanchement d'aucune sorte. Oui, il faut être honnête; j'ai largement préféré le couple de frère et soeur à celui du couple de cousins. Henry et Mary Crawford sont en effet des personnages plus intéressants et il est dommage que l'auteur leur réserve une fin aussi prévisible et aussi convenue. Mansfield Park a cependant de nombreuses qualités : l'ironie de Jane Austen fait toujours merveille, notamment lorsqu'elle raille le personnage de  Mrs Norris, la veuve avare et commère ou encore celui du fiancé insipide de Maria. Les sentiments sont également très bien rendus; je pense notamment à ce très émouvant passage où Fanny assiste, impuissante, à la répétition théâtrale d'une scène d'amour entre Mary et Edmond ou à ces nombreux moments où elle joue bien malgré elle le rôle de confidente de miss Crawford ou de son cousin. Pour toutes ces raisons, je ne considèrerai pas Mansfield Park comme un mauvais livre mais je conseillerai plutôt à ceux qui n'ont jamais lu du Jane Austen de commencer par autre chose...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Classiques
commenter cet article

commentaires

Laurène 19/03/2014 16:01

Ah je l'ai lu récemment aussi celui-là! Je l'ai bien aimé mais trouvé un peu plus lent que les autres, effectivement il vaut mieux être déjà "acquis" à Jane Austin pour le lire. Ceci dit
contrairement à toi la personnalité de Fanny ne m'a pas dérangée car est en cohérence avec l'histoire de sa vie, où elle n'a jamais eu son mot à dire et a toujours été obligée de s'écraser... Et
elle a quand même le cran de refuser une demande en mariage ce qui n'est pas rien. Mais je me suis vraiment mise à sa place dans son rôle "passif" étant donné que c'est celui qu'on lui a toujours
demandé et qu'elle a du mal à imaginer qu'elle puisse plaire à quelqu'un. Ceci dit comme toi j'ai trouvé Henry et surtout Mary très attachants et plus complexes. Le panel de personnages est
vraiment intéressant.
En résumé un bon bouquin finalement :)

beux 21/03/2014 10:31



Disons que j'ai été partagée : la personnalité de Fanny à certains moments me faisait beaucoup de peine et je bouillais de la voir toujours mise à l'écart (le passage le plus triste reste à mon
sens celui où elle assiste impuissante dans sa chambre à la répétion entre Edmond et Mary) et à certains moments j'avais envie de lui filer des baffes à cause de sa rigide vertu^^. C'est surtout
la fin qui m'a déçue je crois car elle était tellement prévisible! Edmond, trop vertueux ne peut se marier avec Mary de même que Henry ne peut suffisamment s'amender pour espérer le coeur de
Fanny. En bref on arrive à ce qu'on prévoyait depuis le début: Fanny épouse Edmond et tout va bien dans le meilleur des mondes.