Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 10:37

L01.jpgMes sincères condoléances

Les plus belles perles d'enterrements

Guillaume Bailly

éditions de l'Opportun

2014

 

Le saviez-vous? Il y a beaucoup de petits malins qui se croient originaux en se faisant incinérer sur Allumer le feu de Johnny Halliday. Contrairement à une idée reçue, venir au monde coûte beaucoup plus cher que de mourir. Et non, les croques-morts ne "profitent" pas du malheur des gens ou alors il faudrait dire la même chose des pompiers ou des médecins.

Guillaume Bailly travaille depuis près de vingt ans dans les pompes funèbres et nous livre ici un ouvrage tiré de son expérience. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le livre est très drôle : en effet, l'auteur choisit volontairement des anecdotes légères (la femme qui vient le voir pour enterrer... son chien, l'homme qui se trompe en croyant enterrer son père et enterre un parfait inconnu, des proches qui choisissent pour un défenestré la musique I believe I can fly..)  mais il choisit surtout de dédramatiser son sujet : un autre aurait pu faire un récit pesant, grave et plein de réflexions philosophiques. Guillaume Bailly n'a pas cette prétention : certaines de ses histoires ne sont pas drôles, loin s'en faut (petits vieux morts depuis des mois, suicide par un TGV...) mais il essaie toujours de garder un ton léger, parfois un peu satirique cependant quand il dépeint des proches uniquement obsédés par l'argent ou des aspirants volontaires qui croient que le métier de croque-mort ressemble à celui de Six Feet Under. J'aime beaucoup son style, cet humour noir qui n'est pas exempt de compassion : bon nombre d'histoires m'ont touchée (la petite fille de quatre ans qui demande à sa mère de sortir du cercueil parce que c'est plus drôle) , certaines m'ont fait rire. De façon générale, moi qui ne pouvait m'empêcher d'avoir un a priori sur les pompes funèbres, je dois admettre que le livre m'a plus ou moins réconciliée avec l'idée. Peut-on se moquer de la mort? Oui, à condition que cela soit fait avec intelligence ce qui est le cas ici car, après tout, pour Guillaume Bailly, la mort est un client comme un autre...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Témoignage
commenter cet article

commentaires