Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 11:01

L02.jpgDéchirures

Sire Cédric

éditions Nuit d'Avril

 

En ce jour de la Toussaint et en ce lendemain d'Halloween, rien de tel qu'un recueil de nouvelles fantastiques pour se mettre en train, ne pensez-vous pas? Reparlons donc aujourd'hui de Sire Cédric qui a publié il y a quelques années neuf nouvelles chez un éditeur plutôt confidentiel, certaines déjà publiées dans des revues, d'autres inédites. Ames sensibles s'abstenir! L'auteur nous parle de démons jouant dans un groupe de Black Metal, de fausse vampires qui se retrouvent confrontées à de réelles forces du Mal, de gamins qui violent leur instit, d'une jeune femme tourmentée par sa jumelle maléfique...Dans Déchirures, il y a plein de sang, de cheveux longs et de corsets, de créatures de la nuit et de chansons métal...

C'est sûrement là qu'on voit que j'ai gardé mon esprit de Petit Poney car j'ai quand même eu un peu de mal avec la thématique des différentes nouvelles qui ne sont que surrenchère dans la violence et la noirceur. Une ça passe, deux ça lasse, trois on commence sérieusement à bâiller devant un énième démon venu s'amuser avec les humains, les priver de leurs âmes, etc. C'est l'écueil de tout recueil de nouvelles, exercice beaucoup plus difficile qu'on ne le croit. Au milieu, on notera cependant quelques nouvelles qui à mon sens, sortent du lot: Sister, l'histoire de Candice qui se retrouve confrontée à Violaine, la soeur jumelle qu'elle croyait morte, Carnage qui narre l'histoire d'un viol dans le bus qui tourne à l'avantage de la victime, Chérubins où trois enfants violent et tuent accidentellement la maîtresse d'école et enfin Nenia qui pour le coup apparaît plus comme un conte que comme une nouvelle. Le reste, sans être mauvais, est plus bateau. Au niveau du style, Sire Cédric a une bonne plume. L'écriture est parfois maladroite, quelques jolis clichés pourraient nous être épargnés (le monde est mauvais, les humains sont corrompus, personne ne pense plus à personne etc.) mais j'ai apprécié l'humour discret de l'auteur qui surgit ça et là; ainsi il décrit deux jeunes filles sorties de l'adolescence qui jouent les vampires et qui finissent par tomber sur une vraie créature de la nuit, il raille un jeune garçon qui, pris au piège de sa propre vengeance, s'aperçoit trop tard qu'il ne peut se rallier à des démons... Au final, je vois plus Déchirures comme un exercice de style, une oeuvre de jeunesse d'un auteur qui, depuis, s'oriente plus vers le thriller fantastique et ça, j'avoue que ça me plaît plus. Que voulez-vous, on ne se refait pas...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires

Nénène 01/11/2012 13:05

Même si je suis moins petit poney que toi, celle que j'avais préférée c'est Nenia. Comme quoi ^^

beux 05/11/2012 18:56



C'est normal, j'ai toujours dit que tu étais un petit poney qui s'ignorait...