Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 10:40

L02.jpgEux sur la photo

Hélène Gestern

éditions Arléa

2011

 

 

Hélène n'a jamais rien su de sa mère, morte alors qu'elle était encore toute petite. C'est en fouillant dans les documents de son père qu'elle découvre une photo la représentant avec deux autres hommes. Hélène se lance alors dans une véritable enquête pour découvrir ce qui est arrivé à la femme qui l'a mise au monde et établit une correspondance avec Stéphane, un homme qui a reconnu son propre père sur la photo. Des mots en russe, des clichés familiaux, des notes sur un journal... Peu à peu Stéphane et Hélène, tout en nouant des liens très forts, parviennent à reconstituer le passé de leurs parents respectifs. Un passé qui ne sera d'ailleurs pas forcément à leur goût.

La seule chose que je pourrais reprocher à ce roman, c'est sa facilité: l'auteur adopte le style épistolaire, revenu au goût du jour avec Le cercle des amateurs d'épluchures de patates ou encore Quand souffle le vent du nord. Les thèmes abordés ne sont pas forcément non plus d'une folle originalité: des histoires d'amour contrariées, une correspondance qui devient amoureuse, des secrets familiaux bien gardés... Mais après tout, quand c'est bien fait, pourquoi pas? Et là il faut reconnaître que c'est plutôt bien exécuté: Hélène Gestern avec Eux sur la photo nous livre une jolie histoire construite sous forme de puzzle, laissant son lecteur, par le biais des deux héros, mener l'enquête sur les familles d'Hélène et de Stéphane. Bon, parfois ça flirte avec le mièvre, mais jamais trop près, évitant des larmoiements inappropriés. De même, l'absence de toute morale lourdingue (l'adultère n'est pas diabolisé, l'instinct maternel n'est pas érigé en modèle tout-puissant) rend le livre bien sympathique. L'héroïne presque quadragénaire et son pendant masculin s'effacent devant l'histoire d'amour de leurs parents, ce qui est à la fois un mal et un bien car si cela permet de donner à l'intrigue un tour presque policier (qu'est-il arrivé il y a de cela trente ans?) les personnages perdent en épaisseur et prennent paradoxalement le côté figé d'une photo délavée. A noter également les interruptions du récit par des descriptions de photographies anciennes, symboles de moments à jamais perdues et pourtant fixés pour l'éternité et qui donnent au livre un ton empreint d'une jolie nostalgie... Voilà. Eux sur la photo n'est pas forcément un chef-d'oeuvre de la littérature, mais c'est un roman d'amour assez doux qui peut vous occuper quelques soirées d'hiver.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Bizoo 26/12/2011 13:22

Merci pour ce livre. J'occupe donc mes soirées nivernaises avec lui.
Je le trouve très agréable à lire.
Biz

beux 31/12/2011 19:30



merci madame! J'espère que ta lecture a continué à te plaire et très joyeux réveillon!



dr orlof 18/12/2011 14:54

J'ai bien aimé aussi ce livre...

beux 24/12/2011 00:16



Oui, je sais. Tu m'as piquée mon idée de cadeau d'ailleurs: je venais de l'acheter pour mam' quand j'ai reçu ton texto