Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 09:20

L02.jpgKhadija

Les femmes de l'islam t.1

Marek Halter

éditions Robert Laffont

2014

 

Après avoir parlé des femmes dans la Bible, Marek Halter entame sous forme de romans une série avec les femmes de l'islam. Un joli pied de nez à ceux qui croient que la religion est uniquement une affaire d'hommes ou aux féministes exaltées qui y voient un moyen de soumettre la pauvre femelle sans défense. En effet, personne n'était moins sans défenses que Khadija, la première femme de Mahomet. Veuve, elle épouse à près de quarante ans le futur prophète, de dix ans plus jeune, impressionnée par ses compétences de caravanier. Khadija, à qui le défunt époux a légué une richesse considérable, en tant que femme,  n'a pas le droit de siéger au conseil de la ville : son nouvel époux lui permet de faire entendre sa voix tout en respectant son indépendance. De plus Khadija est follement amoureuse du jeune homme et lui donnera de nombreux enfants. Elle le soutiendra sans faille même lorsque ce dernier se met soudain à entendre des voix dans une grotte...

Je vous entends venir : c'est un roman hein, un roman historique si on veut, et, de fait, si la trame correspond plus ou moins à la réalité, je pense qu'il y a bon nombre d'éléments inventés par l'auteur. Ne cherchez donc pas à y voir un essai religieux, de même qu'il serait ridicule de s'appuyer sur les romans de Dumas pour se prétendre historien. De fait, Khadija se lit avant tout pour ce qu'il est : un roman et un roman pas mal du tout d'ailleurs. On prend parti pour cette Khadija déterminée et volontaire, terrorisée par le temps qui passe et dont l'amour pour l'époux n'a d'égal que sa ténacité. On suit ses déboires familiaux et ses interrogations auprès des dieux . On tremble pour elle et les siens au moment de l'épidémie, on se demande si elle parviendra à donner un second fils à son mari et quand ce dernier va se découvrir prophète. Ne cherchez donc pas une quelconque initiation à l'islam dans ce récit mais plutôt un agréable divertissement au style très léger (ce n'est quand même pas de la haute littérature non plus) qui a surtout le mérite de dédiaboliser une culture que pour ma part je connais très mal.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Roman
commenter cet article

commentaires