Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 19:17

L01.jpgOn/Off

Ollivier Pourriol

éditions NiL

 

Je pense peut-être être l'une des rares personnes à ne connaître Pourriol que par ses livres; j'ignorais en effet qu'il avait été chroniqueur au "Grand Journal" sur Canal Plus durant la saison 2011-2012. C'est cette expérience télévisuelle qu'il raconte dans On/Off, livre qui se présente uniquement sous la forme de dialogues et qui, mois après mois, retrace le parcours du philosophe romancier, depuis son premier jour catastrophique jusqu'à son éviction pure et simple du programme. Un véritable parcours du combattant qui rend compte d'un univers  particulièrement difficile: il faut jouer des coudes pour se faire une place mais pas trop pour ne pas s'attirer les foudres des autres, être intelligent mais pas trop pour ne pas ennuyer le public, se débrouiller pour ne pas se faire couper au montage quitte à tricher un peu, parler de culture mais pas de livres...Tout un code que Pourriol ne maîtrise pas et qui le conduit à sa perte...

Oui certes, je suis sans doute un peu de parti pris, car je n'aime pas du tout "Le Grand Journal" et l'esprit Canal en général et j'avoue que j'ai pris un plaisir mesquin à voir quelqu'un s'y attaquer. Ce qu'Ollivier Pourriol fait assez intelligemment d'ailleurs; il choisit la forme des dialogues, ce qui donne au récit un aspect clinique, purement descriptif et ne le rend que plus accablant. L'auteur a également l'intelligence de ne pas s'épargner dans son histoire: il avoue humblement un salaire mirobolant pour un rôle de potiche et son incapacité à se fondre dans la jungle télévisuelle. Il y a souvent des scènes assez drôles et plutôt cyniques dans le livre: des chroniqueurs qui avouent gaiement qu'ils ne lisent pas les livres qu'ils sont supposés chroniquer, un héros qui se fait systématiquement couper au montage si bien que personne ne comprend trop ce qu'il fait là y compris lui-même, des producteurs et des rédacteurs qui veulent de la culture mais pas trop... Au-delà de cette attaque féroce, Ollivier Pourriol nous livre une réflexion plus générale sur le monde de la télévision et sur ses coulisses et démontre à son lecteur que ce que nous voyons à l'écran n'est qu'une toute petite partie de la réalité. Une réalité déformée, tronquée, modulée au gré des envies et des fantaisies de ceux qui gèrent l'émission. Bref, On/Off est un ouvrage plaisant, bien mené, et démontre que si son auteur n'est peut-être pas un homme de télévision, il est indiscutablement un écrivain...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Témoignage
commenter cet article

commentaires