Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 16:07

L02.jpgIntuitions

t.2 Chaos

Rachel Ward

éditions Michel Lafon

2010

 

 

De nouveau, j'invite tous les lecteurs désireux de commencer la trilogie de Rachel Ward, Intuitions, à sauter cet article, car nous allons parler aujourd'hui du deuxième volet de la saga, Chaos.

Angleterre, 2026. Adam, fils de Jem, l'héroïne de Intuitions t.1, a, hérité de sa mère le pouvoir de voir flotter au-dessus de la tête des gens qu'ils croisent la date de leur mort. Un don que, contrairement à sa mère, il s'efforce de rationnaliser, en notant ces dates et en amassant un maximum d'informations sur les personnes à qui correspondent les numéros. Mais bientôt la panique le saisit. Fraîchement débarqué à Londres avec son arrière-grand-mère, il ne tarde pas à se rendre compte que les mêmes chiffres apparaissent au-dessus de la tête de presque tous les habitants: 1er janvier 2027. Que va-t-il se passer ce jour-là?  Et peut-il seulement faire quelque chose? Son chemin croise alors celui de Sarah, une jeune fille plus ou moins médium qui l'a vu plusieurs fois dans ses rêves et qui, comme lui, a le sentiment que quelque chose de terrible va se produire. Ensemble, ils s'efforcent d'empêcher une catastrophe dont ils ne connaissent même pas la nature.

Bon, l'effet de nouveauté est passé et Chaos n'est pas aussi intéressant que le premier volet de la trilogie. La seule petite originalité, c'est le récit alterné, laissant à tour de rôle Adam et Sarah maître de la narration. Sinon, on retombe dans le même schéma que dans Intuitions: une tragédie personnelle (Sarah a vu que Adam allait faire du mal à son bébé), une tragédie collective (une mini-apocalypse) et une histoire d'amour un peu bancale. C'est un peu décevant dans la mesure où l'auteur, construisant toute son action autour des événéments du 1er janvier 2027, expédie sa dernière partie, de toute évidence plus à l'aise dans le récit intimiste que dans le scénario catastrophe. Il lui manque également la force d'écriture nécessaire à la création d'un monde futuriste. Chaos se distingue surtout par des personnages attachants (Sarah est une protagoniste particulièrement intéressante) et une intrigue habilement menée. Ceci dit, ça reste pour le coup un roman pour ados sans vraiment de profondeur, destiné à des lectrices désireuses de connaître la suite des aventures de Jem et qui ne m'inspire pas vraiment de réflexions passionnées si ce n'est qu'il faudrait vraiment que je lise des choses plus gaies.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires