Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 20:23

L02.jpgGone t.5 la peur

Michael Grant

éditions Pocket Jeunesse

 

On approche tout doucement de la fin dis donc. Pas de la fin du monde rassurez-vous mais de la fin de la série Gone qui, avec ce tome 5 s'achemine tranquillement vers sa conclusion. On rappelle donc les règles pour ceux qui les ignorent encore: que ceux qui n'ont pas lu la série et qui veulent la lire s'en aillent merci!

A Perdido Beach, la communauté s'est scindée en deux: certains sont restés en ville sous la dictacture officielle de Caine et, officieuse, d'Albert, tandis que d'autres ont préféré s'exiler avec le gentil Sam sur les rives du lac. Parmi eux, l'ex petite amie de Caine, Diane, enceinte de l'enfant de ce dernier. Astrid ne fait partie d'aucun des groupes; désespérée après ce qui est arrivé à son petit frère Pete, elle vit en marginal près de la paroi. Cependant deux événements vont la forcer à sortir de sa cachette: le dôme qui entoure la ville commence à noircir et, s'ils ne font rien, les enfants vont bientôt se retrouver plongés à jamais dans l'obscurité. Qui plus est, l'Ombre s'agite dans son antre: elle veut récupérer le bébé à naître et prendre possession de son corps...

Inutile de vous le cacher, la série devient de plus en plus glauque. La petite nouveauté par rapport aux premiers tomes, c'est que nous avons enfin un aperçu de ce qui se passe au-dehors de la Zone et de ce qui est arrivé aux adultes. Si du coup la narration perd son caractère anxiogène, l'ouverture sur l'extérieur permettant au lecteur de souffler un peu, l'intrigue avance enfin et apporte quelques éléments de réponse. Quant aux personnages, ils sont toujours aussi intéressants, toujours aussi troubles.... Comme dans chaque volume, Grant joue à la fois sur l'intrigue principale, le Gaïaphage terré dans un coin de la Zone, et sur une intrigue secondaine, la Paroi qui s'obscurcit. Prévisible mais agréable, comme toujours une lecture facile à défaut d'être un chef-d'oeuvre de littérature. La fin du volume, pleine de suspens, me fait attendre avec impatience le tome 6, dénouement de l'histoire...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Boulet 23/12/2012 00:27

Ouiiiii je l'ai lu hier!
Hé bien écoute, autant je trouvais que ça s'essoufflait un peu dans le tome 4, autant je me suis retrouvé à nouveau à fond dans l'histoire dans ce tome 5.
En effet, ça devient de plus en plus noir (sans jeu de mots!), il y a même des scènes extrêmement dures (notamment les coyotes qui encerclent les gamins)
Grant a quand même un vrai talent pour mettre toujours ses personnages en danger, les héros sont très malmenés (surtout dans ce tome où il fait vraiment descendre Sam de son piédestal au point de
le ramener presque au rôle de figurant) et on continue à craindre pour eux.
Même l'ébauche de retrouvailles s'en trouve très amère... J'ai hâte aussi de lire la suite FIN 2013 (ça va être long.)
En revanche ces couvertures sont toujours aussi incroyablement moches. Tout le temps les mêmes poses, les mêmes effets "beau gosse à l'éclairage angoissant" détestables. On dirait du Twilight.

beux 23/12/2012 22:39



Ah oui le passage des coyotes était atroce! Qui plus est, il est vrai que Grant n'est vraiment pas sympa avec ses personnages: Astrid est redevenue à peu près équilibrée mais Sam n'est pas au
mieux de sa forme. Et Brianna... Vivement la fin! Par contre, ils annoncent la mort de l'un des personnages principaux: je penche pour Diane mais avec l'auteur, je ne serais même pas suprise
qu'il fasse mourir Sam ou Astrid...