Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 14:14

L02.jpgJonah

Les sentinelles t.1

Taï-Marc Le Thanh

éditions Didier Jeunesse

2013

 

Un dernier roman jeunesse pour la route, et après on fait une pause si vous voulez bien, histoire de ne pas trop lasser ceux qui sur ce blog n'ont pas de goût particulier pour le genre.

Si la couverture de Jonah vous semble familière c'est qu'elle est illustrée par Rebecca Dautremer, une dessinatrice connue d'albums pour enfants et qui prête ses talents à son mari, Taï-Marc Le Thanh, romancier. Jonah, premier tome d'une nouvelle série fantastique, raconte l'histoire d'un petit garçon né sans mains. Placé à l'orphelinat tout bébé suite au décès de sa mère, Jonah se révèle bientôt un être à part, qui apporte la joie partout où il va et qui fait de l'institution un endroit où il fait bon vivre. Mais, à l'adolescence, le jeune garçon se retrouve victime de phénomènes étranges. Quelques temps après un accident bizarre, il se fait enlever par une organisation nommée les Sentinelles. Aussitôt ses amis de l'orphelinat décident de s'enfuir pour le retrouver.

Très joliment écrit, Jonah relève presque plus du conte que du roman traditionnel. Dans ce livre, les gens chantent et dansent , des fous se déguisent en jardiniers et les enfants sont mignons et espiègles. Le ton est léger, l'humour n'est jamais loin et, malgré certains événements dramatiques, il apparaît bien vite évident que, comme dans tout conte, rien de grave ne peut en définitive arriver aux personnages. Contrairement à ce qu'on aurait pu penser, j'ai apprécié ce style volontairement naïf et cet univers qui n'hésite pas à se moquer de lui-même avec un directeur d'établissement qui vit en permanence dans un univers de comédie musicale alors qu'il déteste ça, ou les camarades de Jonah qui rappellent fréquemment aux lecteurs qu'ils ne sont que des personnages secondaires. L'auteur a également eu l'intelligence de sortir des sentiers battus du roman pour jeunesse traditionnel; loin de faire de Jonah un orphelin malheureux et battu, il en fait un jeune garçon heureux et bien chez lui. Les Sentinelles, une organisation qui connaît les pouvoirs du héros n'apparaît pas de ce fait comme un refuge et un endroit rêvé mais comme une prison qui veut imposer à Jonah son mode de vie. Après, si j'ai aimé cet ouvrage, je n'en suis pas non plus une fan absolue : j'ai été un peu déçue par la troisième partie, expédiée de manière brutale par rapport aux deux autres et par les considérations légèrement cuculs sur l'amour, la vie, les fleurs, etc. Mais il s'agit d'un roman pour enfants alors on peut pardonner ce genre d'écarts d'autant plus que l'intrigue est intéressante et annonce une série de très bonne facture. Aventure à suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires