Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 19:08

L04.jpgUsbek et Rica

numéro 1

 

Une fois n'est pas coutume, c'est d'un magazine que nous allons parler. Enfin d'un magazine qui fait tout de même près de 200 pages et que vous pouvez retrouver dans toutes les librairies. Usbek et Rica, nommé ainsi en hommage à Montesquieu, a pour ambition de "raconter le présent" et  "d'explorer le futur". Vaste programme. Dans ce premier numéro, la revue aborde ainsi la géopolitique actuelle (situation du Niger, les dictateurs au pouvoir) les faits d'actualité (avancées scientifiques, Google...) mais laisse également place à des uchronies (que se serait-il passé si Bobby Kennedy n'avait pas été assassiné?) à une nouvelle, des interwiews réels ou fictifs, une bande dessinée mettant en scène les dénommés Usbek et Rica, voyageurs du futur égarés dans notre époque... Comme je vous le disais, il y a donc à boire et à manger.

Rien à dire au niveau des articles; c'est intéressant, les partis pris sont relativement objectifs et il y a un véritable travail de journaliste derrière, avec bibliographie à la clé. Les récits d'imagination sont bien écrits et les photos plutôt belles. La seule chose qui m'a moins emballée c'est la bande dessinée, mais ,dans la mesure où il s'agit du premier numéro, on peut lui laisser le bénéfice du doute. Non, franchement, au niveau du fond, il n'y a rien à dire.

Mais... (car il y a toujours un "mais" surtout avec moi) j'ai trouvé l'ensemble plus que fouillis. Contrairement à sa grande soeur, la revue XXI, Usbek et Rica n'a aucun fil rouge, aucune ligne directrice. On saute du coq à l'âne, passant d'un article sur la situation au Niger à un autre sur l'histoire du papier-toilette des origines à nos jours. Au début, ça amuse. Puis, ça agace, cette alternance entre différents genres, différents styles et même différentes mises en page. La revue est dense, ambitieuse certes, mais ne gagnerait-elle pas à plus de clarté?

Ma seconde petite critique, qui n'en est pas une d'ailleurs, est purement subjective. Le fondateur de la revue, Jérôme Ruskin, titre son édito ainsi "avec enthousiasme et optimisme". Le but de Usbek et Rica est de s'interroger sur l'actualité et d'aborder le futur avec enthousiasme donc. Alors, c'est peut-être la pluie de septembre qui semble vouloir nous noyer sous le désespoir, c'est peut-être mon propre état d'esprit qui en ce moment  s'accorde assez avec la couleur du ciel, mais j'ai eu beaucoup de mal à déceler l'optimitisme dans la revue. Après avoir appris que les dictateurs étaient nombreux dans le monde, et que de toute façon la démocratie était moribonde, j'ai pu joyeusement me saper le moral sur un dialogue entre deux amis trentenaires désabusé, lui s'interrogeant sur son incapacité à s'engager, elle se demandant si elle sera mère un jour, tous les deux évoquant le problème de la solitude. Bon à priori, j'ai pas à me soucier de maternité ou de solitude puisque les articles suivants vous expliquent que de toute façon, les utérus artificiels existeront bientôt, que la maternité sera morte, et que la solitude est et sera toujours inévitable puisque nous vivrons tous dans quelques années derrière nos ordinateurs, cloîtrés à l'abri derrière notre écran, sortes de robots que nous commençons déjà à devenir. Youpi! Ajoutez à cela quelques considérations sur la crise économique et vous êtes prêts à fuir le futur en courant pour retourner à l'époque de... Ben en fait non, il n'y a pas d'époque idéale; les guerres ont toujours existé, les gens ont toujours eu des chagrins d'amour, les famines ont toujours été là, l'égoïsme a toujours prévalu, les gens se sont toujours sentis seuls. Bonne nouvelle cependant: le dernier article, adresse au libraire, nous annonce que le livre (version papier) ne mourra pas. Merci pour cette gentille lettre qui m'évite d'aller me pendre au coin d'un bois. Si le futur me paraît bien peu à mon goût, au moins j'aurai toujours un travail et je pourrai toujours lire...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Essais
commenter cet article

commentaires

Gabriel 19/09/2010 21:37


D'accord ! Merci beaucoup !


Gabriel 18/09/2010 23:47


C'est à se tirer une balle, ce magazine, ou tu nous le conseille quand même? x)


beux 18/09/2010 23:54



Hi hi non, je pense surtout que c'est moi qui n'étais pas d'humeur... Je le conseille quand même!! Objectivement, le seul point négatif c'est l'aspect désordonné de l'ensemble... Mais j'ai
apprécié: je songe même à aller voir ce que donne le deuxième numéro.