Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 14:17

L05.jpgLes Soeurs de la Lune

1- Witchling

2- Changeling

Yasmine Galenorn

éditions Milady

2006 et 2007


 

La bit-lit regorge décidemment de chefs-d'oeuvres. Et, aujourd'hui, je pense que vous en avez droit à un de plus, surtout si vous travaillez alors que le reste du monde vous paraît en vacances. Prêts?

Pour parler dignement des Soeurs de la Lune, il me faut établir un parallèle avec un non moins chef-d'oeuvre de la télévision américaine, la série Charmed. Vous vous en souvenez ? La série mettait en scène trois soeurs qui découvraient qu'elles avaient des pouvoirs de sorcellerie. Mais comme c'était une série pour ados, dans la pratique les héroïnes passaient l'essentiel de leur temps à porter des tenues vulg... sexys et à combattre des démons en poussant des petits cris, lorsqu'elles ne parlaient pas des garçons en gloussant. Chaque semaine, les scénaristes semblaient adapter leur histoire en fonction des tenues des actrices (aujourd'hui on va les habiller en déesses grecques, demain on les déguisera en sirènes, etc.) et l'intrigue avait moins d'importance que les affaires de coeur des soeurs (c'est vrai que lorsqu'un démon menace le monde, il est opportun de s'interroger sur les véritables sentiments de Léo). Les Soeurs de la Lune tombent grosso modo dans le même travers :  Camille, Delilah et Menolly sont trois soeurs, faes par leur père, humaines par leur mère. Le coeur entre deux cultures, celle de la Terre et celle d'Outremonde, elles sont agents de la CIA fae dans notre monde et assure la paix du mieux qu'elles peuvent car leurs pouvoirs ne sont pas au top : Camille est une sorcière dont les sorts marchent une fois sur deux, Delilah, garou, ne se transforme qu'en petit chat un peu ridicule et Menolly est devenue vampire à la suite d'une infiltration ratée. Qu'importe ! Elles sont belles, sexys et elles ont de beaux amants qui les aident à vaincre les démons.

Voilà voilà. Globalement je ne serai pas trop méchante avec ce livre car il y a de bonnes idées, notamment celles de faire des trois soeurs des héroïnes un peu ratées, des marginales d'Outremonde exilées sur Terre. Il y a parfois une légère touche d'autodérision dans le récit ainsi que quelques trouvailles intéressantes : le bébé gargouille, l'esprit de la maison, le pourfendeur fou de dragons... Dommage que tout cela soit gâché par un style enfantin et une narration écrite à la première personne qui donne à l'histoire des allures de journal intime d'ado attardée. Dommage aussi que l'auteur accumule les clichés en faisant de ses trois soeurs (blonde, brune, rousse, la nature est bien faite dis donc) des cruches sans cervelles qui, bien que d'un autre monde, ont les comportements d'humaines basse catégorie, regardant la télé en bouffant des chips et mettant presque autant de temps à décrire leur tenue que le monstre qu'elles sont supposées affronter. N'oublions pas de mentionner également leur incroyable frénésie sexuelle qui les conduisent à vivre des histoires d'amour aussi bien avec des humains qu'avec des dragons, des pumas ou des elfes (je vous rassure hein ils ont quand même forme humaine aussi) et les font trembler de désir à chaque mouvement de l'élu en question. Bref, Yasmine Galenorn nous livre un ouvrage très racoleur avec tous les clichés de la bit-lit : héroïnes canons, hommes mystérieux et séduisants, amours défendus, scènes de sexe, pouvoirs magiques, récit à la première personne pour permettre à la lectrice une identification immédiate... le tout émaillé timidement de quelques bonnes idées. Reste à savoir si ces bonnes idées vont prendre le pas ou si la série va finir par sombrer dans le néant le plus total.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires