Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 19:07

L02.jpgVie et opinions de Tristram Shandy

Laurence Sterne

éditions Flammarion

(1767)

 

Dans la catégorie: "Livres qu'il faut lire sous acide", après l'inoubliable Ulysse de James Joyce, j'ai le grand honneur de vous présenter un nouveau challenger Vie et opinions de Tristram Shandy, roman célèbre du 18e siècle qui, à défaut d'attiser votre enthousiasme, aiguillera probablement votre curiosité...

Le roman, divisé en neuf livres, a été en fait publié en cinq fois (deux par deux), le dernier ayant été publié un an avant la mort de l'auteur. Laurence Sterne s'emploie dans cet ouvrage écrit à la première personne du singulier, à relater la biographie d'un personnage fictif, Tristram Shandy. Du moins, c'est que nous laissait entendre le titre. Sauf qu'en réalité... et bien il n'y a pas vraiment de biographie, le narrateur ne prend pas vraiment part à l'intrigue, si l'on veut vraiment parler d'intrigue.... Aaaaaaaaaaaaaah c'est indescriptible! Bon, pour vous faire un résumé succint: le narrateur commence par parler de sa conception. Soit sauf que de la conception il digresse sur les coutumes maritales de ses parents, sur le caractère de son père, revient à sa conception pour repartir sur la sage-femme qui du coup le fait basculer sur le pasteur Yorick (personnage derrière lequel se cache Sterne lui-même), revient à la sage-femme pour repartir sur sa conception.... Vous avez tout compris? En résumé, il faut 300 pages (soit la moitié du récit) à Tristram Shandy pour venir au monde. Le narrateur n'est pas vraiment le héros du récit qui met davantage en scène son père, mais, surtout, son oncle Toby, ancien militaire passionné par les fortifications et son domestique Trim. Enfin, mettre en scène c'est un bien grand mot pour parler d'une narration qui mime le langage parlé par la structure (retours en arrière, digressions, adresse au lecteur) joue sur les mots au sens propre (feuilles noircies, mots manquants, chapitres qui ne se suivent pas ) et fourmillant de références littéraires (Cervantès, Rabelais) ou historiques joue volontiers sur un ton pince-sans-rire, se moquant du pédantisme, digressant à l'infini sur les sujets les plus triviaux ou, encore multipliant les allusions paillardes ou les double sens sexuels. Vous commencez à saisir l'ampleur du sujet? Bien. Rien à dire, Tristram Shandy n'a pas usurpé sa réputation de référence et d'un point de vue littéraire on ne peut rien lui reprocher. Après si j'ai aimé? Au début, ça allait. Par la suite, j'avoue m'être lassée et un peu agacée de ce continuel piétinement de l'histoire et de ces digressions interminables. Question de goût je suppose. Ceci dit, sur la fin (les trois derniers tomes) j'ai repris plaisir à lire cet étrange ouvrage, m'étant faite à l'idée de laisser toute raison au placard puisque de raison il n'y en a aucune dans l'histoire joyeusement excentrique de Sterne. Allez un petit effort, c'est tellement rare la bonne humeur en littérature...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Classiques
commenter cet article

commentaires

Dr Orlof 15/04/2011 13:08


TIENG! Je ne t'ai jamais dit qu'il existait une adaptation cinématographique?


beux 16/04/2011 13:12



NANG! Tu ne me l'avais pas dit... Est-ce que tu l'as vue???



-GreG- 12/04/2011 16:41


BCB


beux 14/04/2011 13:17



CBLC



canthilde 11/04/2011 20:39


Le titre de ce billet correspond parfaitement au livre. Moi, j'avais bien aimé, sauf sur la fin. C'est du grand n'importe quoi, vive l'absurdité et l'humour anglais ! L'adaptation cinématographique
est très bien : "Tournage dans un jardin anglais"... Bien dans le sens où elle respecte l'esprit du livre, donc elle n'en parle pas trop. ;-)


beux 14/04/2011 13:18



je n'en reviens surtout pas que quelqu'un ait osé faire une adaptation cinématographique de ce livre! Chapeau bas...



nath 08/04/2011 08:59


Lecture sous acide en crachant tes poumons : cela restera un bon souvenir de lecture, n'est-ce-pas?


beux 08/04/2011 09:17



Hi hi! Oui d'autant plus que ma bronchite correspond grosso modo au début de la lecture. Qui sait, maintenant que le livre est terminé, je vais peut-être aller mieux?



nath 08/04/2011 08:58


Merci d'avoir lu ce livre pour nous...j'adore ta façon de t'exprimer sur un livre qui a l'air plutôt lourd à lire... ça donne envie tu peux pas savoir !! Que du bonheur !