Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 11:54

L01.jpgLe vent dans les saules

Kenneth Grahame

éditions Phébus

 

Monsieur Taupe vivait au fond de son trou, un peu solitaire certes mais paisible.Cependant un jour, au lieu de faire son grand nettoyage de printemps, il décide plutôt  d'aller faire un tour au-dehors et là, au bord d'une rivière, fait la connaissance de monsieur Rat. Monsieur Rat n'a pas vraiment le même caractère que monsieur Taupe certes, mais ils deviennent pourtant bientôt inséparables. Les deux compères vivent ensemble de nombreuses aventures avec deux autres de leurs amis: le bourru mais brave monsieur Blaireau, et l'égoïste et écervelé monsieur Crapaud...

Classique pour enfants au même titre que Alice au pays des merveilles de Caroll, même si nous le connaissons moins en France, Le vent dans les saules relève à la fois du conte et de la fable. Se présentant comme une succession de courtes histoires relatant les mésaventures de monsieur Crapaud et de ses compagnons (à l'origine le livre a été écrit pour le fils de l'auteur), il a de ce fait une structure assez décousue mais non sans charmes. Le style est volontairement simple mais pas niais pour autant; il faut beaucoup de talent pour faire ressortir des émotions primaires par l'écriture et Kenneth Grahame y arrive admirablement, donnant à toutes ses descriptions une touche poétique et aux dialogues une grande fraîcheur. Le livre nous brosse le portrait d'une Angleterre campagnarde, un petit coin de paradis verdoyant qui peut pourtant se révéler hostile quand l'orage ou l'hiver vient, un endroit que nos quatre héros aspirent parfois à quitter (cf le chapitre Les voyageurs) mais qu'ils aspirent encore plus à retrouver (monsieur Crapaud chassé de chez lui n'aura de cesse de retrouver sa maison, monsieur Taupe vivant chez monsieur Rat en passant près de son terrier est pris d'un besoin irrépressible d'y retourner) La thématique du chez-soi va de pair avec la thématique de l'amitié, Kenneth Grahame démontrant de la sorte que personne n'est chez lui s'il est seul. Ainsi nos quatre héros se serrent mutuellement les coudes; la plupart du temps il s'agit d'aider monsieur Crapaud dont le caractère lui vaut de s'attirer immanquablement des ennuis. Monsieur Crapaud est irresponsable, vaniteux, voleur et un peu lâche: cependant, j'avoue avoir un faible pour ce personnage qui du coup donne au récit une dynamique et apporte au Vent dans les saules la dose d'humour et de légèreté qui lui ferait défaut autrement, les autres personnages étant plus lisses. Difficile de parler plus de ce roman dont la poésie demeure délicate à décrire, aussi légère que le vent dans les saules qui souffle sur le chapitre VII en particulier, le chapitre central et qui à mon sens, apporte le plus d'émotions. Une jolie découverte à faire pour tous ceux qui ne connaissent pas encore...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

Isa 09/10/2012 18:33

Je n'ai pas lu le roman, mais je ne peux que recommander l'adaptation en bd de Michel Plessix (éditions Delcourt). Le scénario a l'air très fidèle si je compare à ton résumé, et les dessins
accompagnent à la perfection le récit.

beux 15/10/2012 19:16



Il paraît que le BD est très bien. j'y jetterais sans doute un coup d'oeil. Merci beaucoup!



fl 08/10/2012 23:22

Question d'état d'esprit à la lecture peut-être... Je l'ai trouvé insupportablement moralisateur et puritain: les trois amis se liguent pour empêcher cet irresponsable de Monsieur Crapaud de
dépenser son argent de manière frivole et plaisante...

beux 15/10/2012 19:15



Oui, c'est sans doute une question d'état d'esprit je pense. personnellement je n'ai pas trouvé ça moralisateur. Certes, les trois amis se liguent mais je n'ai pas l'impression qu'ils voulaient
empêcher monsieur Crapaud de dépenser son argent. Ils veulent simplement l'empêcher de mettre sa vie en danger au volant d'une voiture. La fin est même plutôt amorale puisque, loin d'être puni
pour ses méfaits (vol, injures...) monsieur Crapaud rentre tranquillement chez lui et a même droit à une fête!



un novice 08/10/2012 13:22

Quel talent ! Je n'aurais pas mieux parlé de ce livre... Home sweet home ! but with a friend !

beux 15/10/2012 19:12



Et avec du rhum bien sûr!