Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 13:56

L05.jpgJe ferai de toi un homme heureux

Anne B.Radge

éditions Balland

 

Un immeuble norvégien au début des années 60 et, dans cet immeuble, plusieurs familles qui mènent leur vie à l'époque où le confort moderne commençait tout juste à apparaître... Au rez-de-chaussée, il y a les Asen, sans enfants. La femme est une folle de ménage et passe son temps à nettoyer son appartement et les escaliers communs, au grand dam de sa voisine d'au-dessus, madame Rudolf, mère d'un ado qu'elle ne comprend plus et d'un époux passionné de lecture qu'elle n'a jamais compris. Il y a les Larsen; la femme est anglaise et coiffeuse, le mari est traducteur et excentrique (il aimerait s'occuper de la maison et ne porte pas de chapeau pour sortir). Il y a la silencieuse jeune voisine avec son nouveau-né tout aussi silencieux. Il y a monsieur Berg, mari autoritaire et violent et qui tabasse volontiers ses deux fils; il y a le prof de maths veuf qui se soucie bien peu de sa fille Nina; il y a le couple modèle du deuxième étage et, enfin, il y a la très jolie Peggy-Anita Foss dont le mari part souvent en voyage en la laissant seule. Son unique distraction? Faire le ménage toute nue...

On m'avait dit beaucoup de bien d'Anne Radge et c'est avec entrain que je me suis lancée dans ce roman. Au final, c'est plutôt une déception. Le style est sympa, rien à dire et, au début, on prend plaisir à suivre le quotidien (très terne il faut l'avouer) de ces femmes dont le moindre café se transforme en véritable mission (que servir avec? Avant ou après le journal?) et dont la vie tourne essentiellement autour de leurs tâches ménagères... Congélateur et aspirateur sont des inventions merveilleuses et le moindre représentant de commerce qui vient sonner à leur porte est le point de départ d'une grande aventure... Seulement voilà, à l'image du quotidien des ces femmes, le récit s'enlise. Oh certes, il y a plusieurs intrigues mais elles sont noyées dans des descriptions trop détaillées et des considérations qui traînent en longueur. La première partie du récit (la plus intéressante ceci dit) est interminable tandis que la seconde et la troisième sont trop courtes, ce qui est un peu ennuyeux si l'on considère que la première partie est la présentation des personnages. La structure bancale est peut-être voulue ainsi: c'est sans doute une volonté d'Anne Radge de montrer à travers ce récit que les nombreux drames qui se jouent à l'intérieur de cet immeuble (mort d'enfant, maltraitance, adultère, solitude...) se noient dans un quotidien étouffant et rythmé par des tâches répétitives et sans intérêt. On peut voir ça comme ça mais cela ne m'a pas empêchée de trouver Je ferai de toi un homme heureux maladroit et sans rythme. Et, en fin de compte, c'est surtout un livre qui m'a laissée plus perplexe que réellement séduite.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Roman
commenter cet article

commentaires

dasola 25/08/2013 19:10

Bonsoir beux, j'ai personnellement calé au début du 3ème tome de la trilogie "Neshov"alors que les deux premiers tomes m'avaient plu. Le 3ème est un peu niais. Je ne sais pas pourquoi, je n'ai plus
du tout envie de lire d'autres romans d'Anne Ragde, celui-ci compris. Bonne soirée.

Clare 25/08/2013 15:29

Barbara Pym, en revanche, est douée pour faire ça : retranscrire des vies banales dont le summum évènementiel est la tasse de thé de 16h00 tout en le rendant prenant et drôle.
Enfin, je ne pense pas que ses héroïne aient une passion pour l'aspirateur, quand même, faut pas pousser ! ^^