Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 16:33

L02.jpgMa véridique histoire

Equiano

éditions le Mercure de France

 

 

C'est moi ou le XVIIIe siècle n'en finit pas? Aujourd'hui, retour aux 1001 livres...: nous allons parler d'une oeuvre un peu particulière dans la mesure où il ne s'agit pas vraiment d'un roman mais d'une autobiographie, celle d'Equiano, intitulée Ma véridique histoire et sous-titrée "Africain, esclave en Amérique, homme libre". Equiano, ancien esclave affranchi, fait le récit de son histoire, depuis sa naissance en Afrique jusqu'à son installation à Londres. Essentiellement présenté comme un récit de voyage (Equiano passe en effet énormément de temps en mer, d'abord en tant qu'esclave, puis en tant qu'homme libre) Ma véridique histoire a été écrit avant tout dans un but militant: Equiano, figure de proue des abolitionnistes, dénonce à de nombreuses reprises les conditions de vie des esclaves, en particulier dans les Indes Occidentales et interpelle son lecteur en demandant comment une nation chrétienne peut traiter son prochain ainsi. Il fait également appel à la raison en démontrant que l'abolition de l'esclavage ne pourrait qu'être bénéfique à l'économie. En bref, son histoire a plus de valeur en tant que témoignage (et à cette époque-là, oh combien utile) qu'en tant qu'oeuvre littéraire. Cela ne veut pas dire pour autant que Ma véridique histoire est mal écrit. Au contraire, je salue un style simple mais propre, servi par une traduction rigoureuse. C'est  avec attention que l'on suit les pérégrinations d'un homme qui pose sur le monde et sur ses contemporains un regard plein de fraîcheur, s'enthousiasmant ou au contraire s'indignant, et qui ne s'embarrasse pas de demi-mesures. Ainsi, le texte d'Equiano est empreint d'une ferveur religieuse qui peut faire sourire. Pour résumer, l'écrivain est un homme de convictions et son récit est à son image, optimiste et généreux, même si des inexactitudes, soulignées par l'appareil critique, parsèment le texte: descriptions d'une Afrique dont l'auteur ne peut se souvenir avec une telle précision vu son jeune âge au moment de son enlèvement, erreurs dans les dates, enjolivement de la réalité... Récit foisonnant, Ma véridique histoire est un peu répétitif; de fait, les aventures d'Equiano lassent sur la fin et c'est avec soulagement qu'on arrive au bout d'une autobiographie qui, d'un point de vue histoire, garde cependant tout son intérêt.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Classiques
commenter cet article

commentaires