Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 12:50

L01.jpgLes Jalna

Mazo de la Roche

(16 volumes)

éditions Omnibus

 

Qu'est-ce que le livre doudou? Le livre doudou est un phénomène incompréhensible; il s'agit d'un livre, pas forcément extraordinaire d'ailleurs, qui, pour une raison ou pour une autre vous a touché, un livre que vous prenez plaisir à lire et relire encore quand ça ne va pas ou quand vous avez tout simplement envie de vous détendre et que vous défendez bec et ongles alors même que vous savez très bien au fond de vous que ce n'est pas non plus le chef-d'oeuvre absolu. A noter d'ailleurs que ça marche aussi pour les films; je connais quelqu'un qui défend encore Dirty Dancing...

J'ai plusieurs livres doudou, mais celui dont je vais vous parler aujourd'hui est de taille puisqu'il s'agit d'un cycle en seize ouvrages .

Tout commence en 1927 lorsqu'une canadienne écrit un premier ouvrage intitulé Jalna mettant en scène une famille de l'Ontario, les Whiteoak, vivant dans une grande demeure un peu à l'écart. Il y a la grand-mère Adeline, une centenaire irascible; il y a les oncles Nicolas et Ernest, des rentiers indolents très vieille école et qui ont dilapidé leur fortune en Angleterre. Il y a les petits-enfants: Renny, le patriarche rouquin de la famille et sa soeur Meg, une grosse vieille fille aux abords chaleureux mais à la langue de vipère; il y a leurs quatre demi-frères, Eden, Piers, Finch et Wakefield. Piers s'attire les foudres de ses aînés en épousant Pheasant, la fille naturelle de l'ancien fiancé de Meg; quant à Eden, poète, il se marie avec une jeune new-yorkaise, Alayne, dont son frère Renny tombe aussitôt amoureux. Trahisons, adultères, passions, querelles familales rythment ce premier tome qui rencontra un tel succès que Mazo de la Roche, l'auteur, se retrouva contrainte d'écrire la suite. En fin de compte, le roman devint une saga en plusieurs tomes, repartant parfois d'ailleurs en arrière (ainsi dans l'ordre chronologique Jalna est devenu le septième tome) et racontant toute l'histoire de la famille Whiteoak depuis son installation au Canada (en1854) jusqu'au centenaire de la maison. Sans doute Mazo de la Roche aurait-elle poursuivi (même si elle le faisait sur la fin un peu malgré elle) puisqu'elle est morte à peine un an après la publication du seizième tome, Matins à Jalna (le second dans l'ordre chronologique)

Que dire? Les Jalna est une oeuvre inégale. Certains romans sont vraiment une réussite, mes préférés étant incontestablement le premier sorti Jalna ainsi que le troisième dans l'ordre chronologique Mary Wakefield. D'autres sont plus poussifs; La naissance de Jalna est une plate présentation du cycle tandis que Matins à Jalna a des relents de racisme et d'esclavagisme assez désagréables. Le style de Mazo de la Roche, soyons claire, n'a rien d'exceptionnel et les intrigues de la série sont dignes d'un roman feuilleton. En revanche, l'auteur a un don incroyable pour camper ses personnages et leur faire prendre vie, que ce soit à Adeline, la grand-mère caractérielle, totalement sénile mais curieusement touchante, la new-yorkaise Alayne, posée, tatillonne mais passionnée, Renny le patriarche irritant mais solide, Finch le compositeur maudit, Wakefield l'enfant prodigue, ou à Eden le poète libertin...Le lecteur s'attache à tous les personnages, chacun se choisissant son petit chouchou, et suit leurs aventures avec le même intérêt que pour une série télévisée. Mazo de la Roche était peut-être une écrivain banal mais c'était à coup sûre une fine psychologue et rien n'est plus réjouissant dans ses livres que les traditionnelles querelles famililales où l'humour et l'auto-dérision ne sont jamais très loin, l'auteur posant sur ces créations un regard à la fois extrêmement critique et plein de tendresse. C'est pourquoi d'ailleurs je vous déconseille l'adaptation télévisée qui a été faite dans les années 90 avec Danielle Darrieux. Elle gomme le léger cynisme de l'histoire (les Whiteoak vivent bon nombre d'histoires d'amour qui se terminent mal et font des mariages mal assortis. Renny et Alayne passent leur temps à se quereller, Piers et Finch n'aiment pas leurs fils, Dennis est un petit garçon psychopathe, Meg une harpie radine) pour en faire une saga familiale proprette sans adultères (dans l'oeuvre de Mazo de la Roche, Pheasant trompe Piers avec son frère Eden tandis que dans la série elle repousse ses avances, Alayne est mariée avec Eden alors que dans la série elle n'est que fiancée, etc.) et avec des personnages lisses et très gentils (Meg est une soeur modèle qui encourage les talents de ses frères alors que dans la saga, bien au contraire, elle s'oppose au goût de Finch pour le piano, Danielle Darrieux est une grand-mère dynamique et moderne alors que Adeline Whiteoak est impotente et sénile). Roman de gare? Saga de midiinette? Pour ma part, les Jalna restera cette rangée de livres dans la bibliothèque de mes parents que j'avais toujours plaisir à aller chercher et qui ont bercé mon adolescence. Et vous? Quels sont vos livres doudous?

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Lucile 05/06/2014 16:36

C'est amusant, j'ai fait exactement la même réflexion récemment, Jalna est aussi mon livre-doudou. Je me suis longtemps crue seule dans mon cas, et puis je découvre au hasard de quelques blogs,
que... pas du tout ! J'ai longtemps été frustrée de ne rien lire sur Jalna, aucune analyse, rien. Alors ce genre de billet me fait plaisir.

J'ai découvert les Jalna à l'âge de 9 ans, lus plus ou moins dans le désordre, je n'avais pas accordé non plus un grand intérêt aux 2 premiers tomes. J'ai une certaine affection pour la série de
Fr2 puisque c'est elle qui m' emportée dans cet univers. Mais quand il m'arrive de la revoir, je m'offusque de ce Finch brun, de ce Wake qui s'appelle Benjamin, de Piers qui devient Pierre et de
Mooey qui devient le fils de Renny et d'Alayne...

beux 08/06/2014 09:51



Ah ah alors imagine-moi qui connaissait déjà les livres et qui me réjouissait de voir l'adaption à la télévision! Il y avait les prénoms devenus français mais il y avait aussi cette Alayne
délurée alors que dans le livre c'est une puritaine, cette Meg toute gentille alors que dans le livre c'est une peau de vache, ce Finch brun, ce Wake Benjamin sans personnalité... Bref, j'avais
été vraiment déçue et hurlé au scandale. J'ai fait l'effort de revoir la série il n'y a pas si longtemps mais cette fois j'ai bien pris garde de ne pas lire les romans avant^^



OPA 21/01/2013 22:28

J'aime bien ton image de livre Doudou. Je n'y avais jamais pensé. Quels sont les miens? De tout. Ca dépend de mes besoins en calins littéraires. Ca va de la BD, un Astérix en Corse (on ne rit pas
SVP), un Valérian et l'empire des 1000 planètes, et en livres, le cycle de l'ombre (tome 1), dune, des livres pas connus à compte d'auteurs de copains, et même la bible tiens.

beux 23/01/2013 20:30



Je ne rirai pas pour "Astérix en Corse" car j'aime beaucoup les premiers Astérix, même si en terme de BD doudou pour ma part c'est plutôt Mafalda ou Gaston Lagaffe...



Logan 20/01/2013 21:06

Ha ha !
C'est un concept sur lequel je n'arrivais pas à mettre nom. Livre-doudou, c'est tellement... Parfait !

Pour moi c'est «Les braises» de Sandor Marai, sans réfléchir plus d'une seconde. C'est pour moi la plus grande œuvre de tous les temps ! «Les braises» ! Aaaaah !

beux 23/01/2013 20:29



Ah ah, pourtant à lire le résumé, ça ne ressemble pas à l'idée qu'on se fait d'un livre doudou. Mais le livre-doudou est tellement propre à chacun que c'est ça qui est drôle...



Prisca 15/01/2013 14:15

J'aime beaucoup vos critiques, qui souvent rejoignent les miennes. C'est pourquoi je souhaiterai répondre à cette question: "quel(s) serai(en)t mon(mes) livre(s) doudou(s)?"...
On dira:
- Le Zemindar, de Valerie Fitzgerald, et
- l'Enfant des sept mers, de Sulitzer (+++!)
Mais bon, il y en a d'autres qui m'ont procuré beaucoup de plaisir et que j'aimerai relire avec un autre oeil.

beux 16/01/2013 20:43



Deux livres inconnus pour moi pour le coup! C'est amusant de voir comme les livres doudous changent d'une personne à l'autre. Et il y en a vraiment de tous les styles! Merci en tous cas d'avoir
répondu!



Justine 13/01/2013 16:25

Mon livre doudou de quand j'étais petite c'est "la croisée des mondes" je pense. Mais sinon, j'aimais beaucoup les chroniques de ténébreuse, de Marion Zimmer Bradley (et la aussi il y en a un
paquet) ^^ et il y en avait un autre, dont je me souviens plus du nom, mais c'était de la sf pour enfant, avec un garçon qui pouvait lire dans l'esprit des animaux et il vivait dans un cirque avec
une amie, ils voyageaient dans le temps aussi. Si quelqu'un retrouve le nom... c'était pas très bien écrit, mais je me souviens l'avoir beaucoup lu.

beux 16/01/2013 20:41



Ah ah ça se voit que tu es plus jeune que moi! La croisée des Mondes est sorti quand j'étais déjà adulte: je pense qu'il aurait pu effectivement faire partie de mes livres doudous sinon... Pour
ton livre avec le garçon, ça m'intrigue, je vais essayer de retrouver le titre. Je te dis si j'y arrive!