Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 12:04

L06.jpgHippocrate aux Enfers

Michel Cymes

éditions Stock

2015

 

Si vous aviez encore un peu le moral après ce début d'année majestueux, j'ai de quoi vous achever avec l'ouvrage de Michel Cymes : Hippocrate aux Enfers qui s'intéresse aux médecins des camps de la mort durant la seconde guerre mondiale. La question de l'auteur est simple : comment des hommes qui ont juré sur le serment d'Hippocrate de soigner et de soulager la souffrance humaine ont-ils pu se livrer à des expériences sur des prisonniers au nom de l'avancée médicale ? Hommes mis dans des caissons de dépressurisation ou plongés dans de l'eau glacée pour être mis en hypothermie, cobayes humains à qui on a innoculé volontairement le typhus, stérilisations de masse aux rayons X, castrations, jumeaux disséqués... je continue ou vous avez compris l'idée ? Cymes nous montre que ces faits n'étaient pas les faits d'hommes isolés, de médecins frustrés ou incompétents,  mais de tout un système financé par l'Etat et les laboratoires pharmaceutiques. C'est assez affreux. L'auteur, malgré son dégoût, essaie cependant de savoir si ses "recherches" ont abouti à de réelles avancées médicales et il apparait vite que cette boucherie n'a guère servi, même si certains médecins des camps seront engagés plus tard par les Etats-Unis et feront faire des avancées majeures dans le domaine de l'armement et de l'aérospatial. je suis sûre que les malheureux qui ont péri par millions sur une table d'opération seraient ravis d'apprendre qu'ils ont aidé indirectement nos amis américains à aller sur la Lune. Mauvaises blagues mises à part, Hippocrate aux Enfers a été très dur à lire puisque le livre nous fait pour le coup plonger dans la barbarie humaine dans toute sa splendeur. J'ai apprécié le style de Cymes qui, sans rester neutre (qui le pourrait ?) s'efforce de s'affranchir de son sentiment d'horreur pour décrire et analyser, préférant à de nombreuses reprises laisser la parole aux documents d'archives et aux témoignages ds rescapés. Un ouvrage dérangeant qui aborde un aspect de la seconde guerre mondiale que, pour ma part, je ne connaissais pas forcément.

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Histoire
commenter cet article

commentaires