Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 16:43

L02.jpgOksa Pollock

La forêt des égarés

Anne Plichota/ Cendrine Wolf

éditions XO


 

Je suis persévérante, voici l'une des rares qualités que l'on ne peut m'ôter. Ainsi, j'ai décidé de donner une seconde chance au monde de Oksa Pollock en me plongeant dans le deuxième volume de la saga, La forêt des égarés.  Pour une fois, ma persévérance a payé.

Dans la famille d'Oksa, c'est la panique. Le premier jour des vacances, dans l'enceinte même du collège, Gus, le meilleur ami de la jeune fille a disparu. Après des recherches, il s'avère que l'adolescent a été aspiré par un tableau devenu maléfique. Le seul moyen de le secourir est pour ses compagnons de subir à leur tour le sortilège et de plonger dans un monde parallèle qui leur réserve de nombreuses épreuves... Pendant ce temps, dans le monde "réel" les événements s'accélèrent. Les catastrophes naturelles s'enchaînent et il semble que désormais, le sort de notre terre et de celle d'Edéfia, la terre des Sauve-Qui-Peut, dépendent toutes deux d'Oksa....

Ne vous y trompez pas; je ne suis pas devenue une Pollockmaniaque, et je doute sincèrement le devenir un jour. J'ai beaucoup de mal avec le style des deux auteurs que je trouve sans recherche et assez enfantin. L'intrigue est bancale avec de nombreuses maladresses: ainsi au tout début de l'histoire, on ne comprend pas pourquoi la fille supposée du grand méchant McGraw, Zoé, est soudain devenue un membre de la famille Pollock. C'est expliqué beaucoup plus tard mais l'explication coupe plus l'histoire qu'elle ne l'enrichit. D'ailleurs, l'histoire part souvent dans des digressions sans intérêt, dans des considérations philosophiques sur le Bien et le Mal dont le lecteur se moque éperdument (moi en tous cas je m'en moque) et  dans des intrigues sentimentales  au rabais. Enfin le personnage de Oksa est toujours aussi insupportable. Comment peut-on apprécier une héroïne bouffie de prétention qui bien évidemment est très forte, élue et tout et tout.... Ah oui, dans la liste des choses que je n'ai pas aimé, j'ajouterai ce thème de la Destinée qui me semble malsain, l'idée que, quoi que l'on fasse, on ne peut échapper à ce que l'on est...

Et pourtant.... Je serai moins sévère avec ce second tome qui à mon sens est plus réussi que le premier. Si les principaux protagonistes n'ont à mes yeux aucun intérêt, que ce soit Oksa ou le pleurnichard Gus, je n'en dirais pas autant des personnages de Tugdual, le protecteur gothique d'Oksa, et  de la meilleure amie de la jeune fille, qui, en dépit de son nom très laid, est plutôt touchante dans son rôle d' "écartelée" entre sa loyauté envers McGraw et son fils, et son amour muet et sans espoir pour Gus. Ces personnages, beaucoup moins manichéens que le reste de la joyeuse troupe donnent au roman une certaine épaisseur et un côté plus sombre. Les créatures du monde d'Edéfia sont également plutôt amusantes. Enfin, mon principal argument tient à une chose toute simple: malgré le côté bavard du récit, j'ai lu La forêt des égarés sans m'ennuyer, ou en tous cas bien moins que lors de ma lecture de L'inespérée. Si l'histoire gagnerait à être plus sobre, elle mérite donc à mon sens d'être poursuivie, au moins jusqu'au tome trois, histoire de voir ce que ça donne...

Partager cet article

Repost 0
Published by beux - dans Jeunesse
commenter cet article

commentaires

L'e-nutile 09/09/2010 18:20


Et bien avec un peu de chance le troixième tome te verra conquis ;)


beux 12/09/2010 14:08



Euh... peut-être... Mais j'ai quand même un léger doute: je crois que je n'arriverai jamais à supporter le personnage d'Oksa



nath 09/09/2010 17:58


J'admire ta persévérance mais, pour ma part,cela ne me donne pas plus envie de commencer la série....


beux 12/09/2010 14:07



Non, c'est vrai. Mieux vaut lire Le Pacte de Minuit je confirme!